Pour Amnesty : “les résidents ont été abandonnés par nos autorités”, l’ONG en a fait un rapport

Un tout nouveau rapport d’Amnesty International est sorti en cette mi-novembre. Il y est questions des violations des droits humains subies par les résidents des homes pendant la crise. Et ce n’est pas joyeux, loin s’en faut.

Amnesty International révèle, dans son nouveau rapport qui s’intitule Les maisons de repos dans l’angle mort”, un certain nombre de violations des droits humains subies par les résidents et résidentes des maisons de repos en Belgique entre mars et octobre 2020.

Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International a déclaré : “Les résultats de notre enquête nous permettent d’affirmer que les résidents et résidentes ont été abandonnés par nos autorités, et ce jusqu’à ce que le drame soit publiquement dénoncé et que le pire de la première phase de la pandémie soit passé. Nos autorités ont échoué à mettre en place des mesures rapides et suffisantes”.

man sitting on bench
Les personnes âgées sont laissées à l’abandon, selon Amnesty – DR