France : la victime d’une agression raciste au pied de la Tour Eiffel a témoigné face caméra (VIDEO)

Les faits ont eu lieu ce 19 octobre 2020, à Paris, et plus précisément au pied de la Tour Eiffel, sur le Champ-de-Mars. ODP News avait déjà traité ce sujet lorsqu’il était advenu. Il avait fait grand bruit dans la presse française et au-delà. D’après nos informations d’alors, nous avions fait état que la cause de l’agression n’était pas le racisme. Mais, au vu de l’interview de la victime de l’agression, cela semble bien avoir été le cas. Vidéo.

Alors qu’elle se promenait avec des proches et notamment des enfants, la victime qui témoigne ici, dans cette vidéo, est très claire dès le départ, lorsqu’elle explique les faits face caméra devant le journaliste d’investigation citoyenne Taha Bouhafs.

Elle dit : “Les personnes nous ont traité de sales arabes et que nous n’avions rien à faire là, qu’elle était ici chez elle”. Elle ajoute : “Ils nous ont parlé de nos voiles et nous ont demandé de rentrer chez nous. Quand Kenza [une autre victime] lui demande ce qu’elle va faire. Une des agresseuses sort un couteau de sa poche et taillade Kenza au visage.”

La soeur de la témoin a été également tailladée au poignet et a du être opérée parce que son tendon était sectionné. La témoin ajoute dans l’interview vidéo : “Ma cousine Amel, elle aussi, a été poignardée… à six reprises. Elle a été touchée au poumon. Les deux agresseuses étaient sur elles”.

https://www.facebook.com/watch/?v=990146698064303

Réaction politique nulle

Suite à ce fait divers, la réaction des responsables politiques a été très légères voire inexistante. C’est au même moment que Gérald Darmanin se plaignait du “communautarisme” (notamment via les rayons halal dans les supermarchés et qu’il parlait de “séparatisme”. La question de l’islamophobie est également institutionnelle, donc.