Bruxelles: au moins 500 personnes ont dit non aux “mesures liberticides sur fond de lutte anti-covid” (VIDEO)

Ce 16 août dans l’après-midi, avait lieu un rassemblement devant la tour des finances de Bruxelles, Belgique, comme nous vous en parlions. Il s’agissait de protester contre les mesures présentées comme liberticides par les organisateurs. ODP a couvert les événements directement sur place. Il y avait environ 500 personnes. Aucune violence policière constatée. Les manifestants étaient très calmes eux aussi. Vidéo.

Le mot d’ordre était de faire savoir publiquement aux responsables politiques de Bruxelles et de Belgique leur mécontentement face aux différentes mesures récentes appliquées dans le cadre de la lutte anti-covid et de la crise sanitaire qui sévit en Belgique comme partout sur la planète.
Ce 16 août, environ 500 personnes sont venues dans l’après-midi devant la tour des finances dans le centre-ville de Bruxelles, et même plus bas sur le boulevard Botanique jusqu’au prochain carrefour.

🔴 Live Bruxelles : Rassemblement des citoyennes et citoyens qui manifestent leur mécontentement vis-à-vis des mesures sanitaires du Covid-19 Soutenez-nous sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/odpnewsAbonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/c/ODPnews/?sub_confirmation=1ODP news : https://odpnews.comTwitter : https://twitter.com/ODPnewsInstagram : https://www.instagram.com/ODP_news© EODP 2020

Publiée par ODP news sur Dimanche 16 août 2020

Les organisateurs avaient toutefois demandé aux personnes venues de respecter les distanciations sociales et les autres mesures de la lutte anti-covid, à commencer par le port du masque. Certains sur place ne le portaient toutefois pas.

Faire le tri entre mesures liberticides et mesures publiques sanitaires

Certains, qu’ils soient dans les force de l’ordre, comme on l’a vu avec l’homme ayant reçu une amende parce qu’il baissait son masque pour fumer, ou citoyens, ont parfois du mal à distinguer les mesures utiles sanitairement parlant des mesures simplement liberticides. Ou même parfois conspirationnistes. Une personne a déclaré : “je ne veux pas que mes petits enfants soient dans des années encore enfermés dans du plexiglas (…) le gouvernement est de connivance avec les firmes pharmaceutiques”.

Certains ont dit que les experts présentés dans les médias ne le sont pas réellement (…) le professeur Raoult, lui, est un véritable expert”. Une thèse qui, il faut le dire, semble faire partie d’une logique de défiance envers les institutions officielles (dont l’institution médicale) et est parfois faible en argumentaire, sans bien sûr nier la compétence de Didier Raoult, qui est certaine.

Certains n’ont pas été aussi loin mais ont déclaré simplement que la lutte anti-covid ne doit pas être la boite de Pandore d’une restriction massive des libertés individuelles et publiques (comme par exemple l’accès aux plages pour tous).

Les policiers se sont tenus calmes

ODP news présent sur place n’a pas observé de comportement non approprié des forces de police. Aucune violence policière non plus, et ce, bien que dans le contexte de la”lutte contre le covid”, des abus policiers ont été constatés. Pas cette fois manifestement. Les gens ont pu circuler d’un point à un autre, sans avoir de problème ni être interpellé par la police.

Les policiers semblent être restés à l’écart tout au long de la manifestation, selon notre reporter présent sur place du début à la fin.