L’interdiction d’aller à la mer pour un jour est une “discrimination anti-pauvre” dit Daniel Martin (VIDEO)

Les bagarres survenues il y a quelques jours ont fait couler beaucoup d’encre dans les médias et sur les réseaux sociaux. Il en a aussi été de même pour les vidéos qui ont circulés des milliers de fois, suscitant des réactions pro-police ou au contraire pro-vacanciers. Ces événements, couplés à la crise sanitaire du covid, a poussé des bourgmestre de la côte à interdire les vacanciers d’un jour sur les plages… et ce, même depuis la gare. C’est notamment le cas de Blankenberge et de Knokke-Heist. Le motif officiel annoncé est de garantir l’ordre public. Mais pour beaucoup, cet acte politique fort n’est autre qu’une discrimination anti-pauvres.

En effet, seuls les vacanciers d’un jour sont lésés, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas les moyens de se payer un logement, un appartement en haute saison touristique sur les bords de la mer du Nord. Les plus aisés, qui prévoient de passer au moins une nuit (et qui seront en mesure de le prouver aux policiers) seront autorisés de venir.

C’est le cas de Daniel Martin, l’acteur, qui a posté ce message (ci-dessous) sur sa page Facebook.

Image partagée par Daniel Marin sur Facebook – © Daniel Martin

Voici les images vidéo qui montrent en partie les événements qui se sont déroulés à Blankenberge mais qui ne montrent pas l comportements douteux de certains policiers (arrestations arbitraires parfois à plusieurs centaines de mètres de ces incidents et le comportement abusif de certains secouristes qui ont eu un comportement non prévu par leur fonction, photo ci-dessous à l’appui).

Photo de Vargas Casa Casa.
Scène à Blakenberge où l’on voit un secouriste procéder avec des policiers à une arrestation – DR