PV Covid : déjà 122.000 amendes ont été envoyées aux citoyens belges, dit la police (VIDEO)

Nous vous expliquions hier que des policiers de Bruxelles avaient reçu l’ordre de leur hiérarchie de faire des quotas de procès-verbaux à l’encontre les citoyens et citoyennes belges ne respectant pas les “normes sanitaires dans l’espace public”. Il s’agit de ce qu’on appelle d’ores et déjà les “PV Covid”. Voici les chiffres et ils sont impressionnants : 122.000 procès-verbaux, qui découlent sur des amendes de 250 euros par personne, ont été comptabilisées, d’après ce qu’a déclaré la police, via un de ses porte-paroles.

Pour être précis, la police a, en date du 7 août, dressé 122.120 procès-verbaux (PV) depuis le 14 mars (début du confinement et de la crise sanitaire en Belgique). C’était donc aussi “le début des mesures restrictives pour lutter contre la propagation du coronavirus”, a annoncé vendredi un porte-parole de la police fédérale sur la base de données officielles, comme le rapporte RTL notamment. Il y avait eu une baisse lorsque le nombre de cas baissait, mais avec la hausse nouvelle, le nombre de PV établis est de nouveau à la hausse (depuis le 25 juillet).

C’est depuis le mois de juillet que le port du masque est de plus en plus imposé dans des lieux publics. Très logiquement donc, les infractions concernent les rassemblements, le non-port du masque dans les endroits où il est obligatoire ou les déplacements non-essentiels qui n’étaient pas autorisés au début de la crise, a déclaré ce même porte-parole.

Pour les deux dernières semaines, toutefois, les chiffres ne sont pas encore complets. “Nous constatons néanmoins qu’à partir du 25 juillet, le nombre de PV a de nouveau augmenté par rapport aux semaines plus calmes qui précédaient. Cela est sans doute dû au durcissement des mesures annoncées par le Conseil national de sécurité les 23 et 27 juillet“, indique ce dernier.

Au cours du premier mois et demi de l’opération, de nombreuses amendes avaient également été infligées. En effet, 40.527 violations des mesures sanitaires avaient été recensées jusqu’au 28 avril inclus.

Parfois, ça va plus loin qu’une amende…

Par ailleurs, des citoyens ont aussi déclaré qu’ils étaient indignés par de tels procédés. Cet ordre crée un peu plus le fossé entre les policiers et la population qui ne semble pas en bonne voie, du fait notamment – en plus de cela – des violences policières qui sont commises assez régulièrement par les zones de police de Bruxelles ou d’ailleurs, notamment dans le cadre du Covid, comme ce fut le cas en Flandre avec un homme qui ne portait pas de masque, dans un skate park (vidéo ci-dessous).

*Photo de couverture : crédit Igor Pliner