Twitter : Eric Naulleau s’est attaqué à la famille d’Adama Traoré… Une polémique est née

Gros débat sur le Web depuis trois jours ! Eric Naulleau, celui qui a travaillé avec Eric Zemmour, polémiste condamné par la justice pour plusieurs de ses propos, s’est laissé aller à critiquer sans ménagement et ouvertement la famille d’Adama Traoré sur Twitter. Le combat de cette famille, notamment d’Assa Traoré, la soeur de la victime décédée en 2016, est soutenu par des dizaines de milliers de personnes, comme en atteste la vidéo-ci-dessous. Pour Naulleau, ce n’est pas le comportement de la police qui est à dénoncer, c’est le comportement présumé de la victime. Eric Naulleau, qui n’est pas dérangé de fréquenter l’extrême-droite, semble avoir des indignations sélectives.

Eric Naulleau, connu pour notamment pour avoir collaboré des années durant avec le polémiste Eric Zemmour, condamné par la justice pour des propos jugés comme étant de l’incitation à la haine raciale, est-il toujours de gauche (comme il le prétend) ? La question mérite d’être posée au vu de son “dernier cri de colère” sur le réseau social Twitter. En effet, sur son compte Twitter, le journaliste s’est emporté contre la famille Traoré, au travers de plusieurs messages des plus vindicatifs.

Le racisme potentiel ? Apparemment pas ce qu’il y a d’important en ce qui concerne Adama

Pour Naulleau, le racisme potentiel de la police dans cette affaire (sachant qu’entre temps, même le ministre de l’Intérieur Castaner avait rappelé à l’ordre les policiers des dérives discriminatoires ou racistes) ne semble pas être le sujet de l’affaire Traoré. Les raisons pour lesquelles le comparse du journaliste de droite radicale s’indignent sont toutes autres : le passé d’Adama.

Le cas de ce jeune homme, décédé le 19 juillet 2016 à la gendarmerie de Persan, après son interpellation à Beaumont-sur-Oise, provoque le débat pour plus de justice des personnes discriminées et autour du racisme dans les rangs de la police. Par pour Eric Naulleau. Ce dernier met plutôt en cause, notamment, “les accusations de la part d’un ancien codétenu. Ce dernier accuse Adama Traoré de l’avoir violé à plusieurs reprises alors qu’ils étaient en prison. Tous deux étaient détenus dans la même cellule”, comme nous l’apprend le journal Barba news.

La médiatisation de la soeur d’Adama déplait au chroniqueur de Cyril Hanouna

Le cas d’Adama Traoré et de la médiatisation de sa famille, notamment sa sœur Assa, ont tendance à agacer Eric Naulleau. Il faut dire que même le New York Times en a parlé.

Le premier message d’Eric Naulleau date du mercredi 22 juillet. Il comparait l’affaire Traoré avec le cas de Cesare Battisti, italien qui avait été responsable de plusieurs assassinats dans les années 1970 et 1980, et qui avait pu bénéficier la protection de la France et de François Mitterand à partir de 1981. « Après Cesare Battisti, Adama Traoré. Le gauchisme égaré choisit décidément bien mal ses héros », pouvait-on lire sur le réseau social. Sous-entendu qu’Adama Traoré est soutenu pour les faits dont il fait état par la population… et pas parce qu’il est un symbole, à l’instar de Ziad et Bouna quelques années plus tôt, de la répression policière. Naulleau oublie que bien d’autres symboles existent pour mettre en lumière les violences policières à l’encontre des personnes des minorités : par exemple Théo.

Naulleau attaquait dans la foulée les féministes

Autre fait étrange, pour une personnalité publique qui se déclare de gauche. Le lendemain du premier tweet sur Adama Traoré, Naulleau s’en est pris cette fois-ci aux féministes, qu’il déclare “curieusement silencieuses dans toute cette histoire”. Toujours sur Twitter, il écrivait ainsi : « Les faits après le délire. Silence assourdissant de Caroline de Haas et des autres. Parce que la victime du viol est un homme ? Parce que le coupable n’est pas un bon coupable pour la galerie médiatique ? ».

Pour certains, Naulleau semble ne pas comprendre, de là où il est et vu sa position dans la société, ce qu’est la convergence des luttes.

La veille, Eric Naulleau s’en était également pris à Alice Coffin, élue écologiste de Paris et féministe radicale. Dans une vidéo qui a refait surface, cette dernière expliquait que « ne pas avoir de mari, ça l’expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée ». Le complice d’Eric Zemmour a alors repris cet extrait et, sur son compte Twitter, a commenté : « Après « 3 hommes et un couffin », voici « Tous les hommes selon Coffin » : « Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée. » Au sujet de viol, toujours rien sur Adama Traoré, soutenu par EELV ? ». Une chose est sûre, on ne pourra pas reprocher à Eric Naulleau de manquer de franchise. C’est donc un personnage moins attaché à l’antiracisme qu’il n’y parait.