France : trois manifestations ont eu lieu pour la cause des sans-papiers dont deux interdites, à Rennes et à Lille (VIDÉO)

Contrairement au 30 mai dernier, à Paris, la manifestation de ce samedi 20 juin pour la régularisation des Sans-Papiers n’a pas été pas interdite par les autorités. “Elle a été en fait «autorisée» par un arrêté du préfet, envoyé aux Sans-Papiers. Mais c’est bien à partir de là que le bât blesse…”, ont écrit, sur Mediapart, le collectif de la Marche des Solidarités.

Le 30 mai, la préfecture de police, et forcément le ministère de l’intérieur de Castaner, a été débordée par l’ampleur du nombre et de la détermination des manifestants Sans-Papiers et de leurs alliés de lutte. La manifestation était interdite… Mais elle a eu lieu. Le même scénario s’est déroulé avec les dizaines de milliers de jeunes qui ont répondu à l’appel du comité Adama le 2 juin.

“Ce 20 juin nous serons encore plus nombreux et nombreuses que le 30 mai. Plus de Sans-papiers et plus de soutiens.” a-t-il été écrit par la Marche des Solidarités sur Mediapart.

Départ de la manifestation

Publiée par Marche des solidarités sur Samedi 20 juin 2020

Pour eux, les manifestations interdites ont été “une leçon à apprendre des Sans-Papiers, à retenir et reproduire”. Les militants organisateurs de la marche du 20 juin concerne le droit de manifester, qui “comme tout droit, ne se quémande pas, n’est pas un cadeau puisque c’est un droit. Il se prend, s’arrache, se gagne”.

Par ailleurs, alors que la manifestation est « autorisée » à Paris, elle est interdite à Rennes (seul un rassemblement est « autorisé ») et à Lille.“C’est la première raison pour laquelle la Marche des Solidarités appelle à rejoindre massivement les manifestations prévues dans de nombreuses villes, dont Rennes et Lille. Pour la liberté de circuler et de manifester”, disent les organisateurs.

affiche-20-juin

“Aucun média n’a annoncé cette manifestation” disent les organisateurs

Aucun média n’a annoncé, ni même parlé de cette manifestation : les migrantEs et les sans-papiers sont toujours l’objet des polémiques politiciennes ou des reportages sur la misère. Ils et elles ne sont jamais des sujets. Ce sont des « hérétiques de l’ordre politique » qui est l’ordre national comme le disait Abdelmalek Sayad. Hors-sujets ils et elles sont des invisibles de la politique.

Alors ce 20 juin, soyons nombreuses et nombreux dans la rue, aux côtés des Sans-papiers et derrière elles et eux, dans toutes les villes du pays, que les manifestations soient « autorisées » par le prince ou interdites par lui, pour dire que cet ordre inégalitaire, raciste, doit tomber et que notre égalité à toutes et tous et notre liberté sont à ce prix.

La manifestation est partie à 14h de la place de la Nation à Paris

A Paris la manifestation partira à 14H00 de la place de la Nation ou un porte-parole des Sans-Papiers prendra la parole. Elle empruntera le boulevard Voltaire jusqu’à la place Voltaire puis rejoindra le Père Lachaise par la rue de la Roquette. Un arrêt aura lieu pour croiser la manifestation en hommage à Lamine Dieng tué par la police en 2007. Puis la manifestation passera par Ménilmontant et Belleville pour aller à Stalingrad où des représentantEs de Sans-Papiers de différentes nationalités et expériences de lutte prendront la parole.

Pour Rennes, le point de rassemblement a été à 15H00 à la Place Charles de Gaulle. Pour Lille, il a été à 13H00 à la Place Richebe.