Bruxelles : violences en marge de la manifestation du 7 juin (VIDÉO)

Le rassemblement pacifique “Black Lives Matter” avait débuté place Poelaert, ce dimanche 7 juin à Bruxelles. Le calme avait été demandé par les organisateurs tout au long du rassemblement. Pourtant, une fois la manifestation terminée, la situation a très vite dégénéré. 

Notre reporter filmait ces violences après avoir été lui-même frappé par des policiers. 

Les manifestants ont démarré une marche vers la place Royale, qui a rapidement été bloquée par des policiers. 

Des projectiles ont été lancés dans leur direction, ils n’ont d’abord pas riposté. Une partie des manifestants se sont ensuite dirigés rue de Namur et un nouveau barrage des forces de l’ordre les attendait. Des vitrines de magasins ont été cassées sur leur passage, a-t-on pu constater. 

Notre reporter a également filmé des violences policières après avoir été lui-même victime de celles-ci.

Une femme est au sol, entourée par les forces de l’ordre et les collègues font barrage aux manifestants qui tentent de lui venir en aide. “Lâchez-la !” crient-ils en essayant de forcer le passage. Les policiers repoussent les personnes concernées à l’aide de leurs boucliers et de leurs matraques. “Reculez”, ordonnent-ils. 

Une très jeune personne est présente sur les lieux. Notre reporter le fait remarquer : “Il y a des enfants !”, s’indigne-t-il plusieurs fois. 

” Qu’est-ce qu’ils font là ? “ s’écrie le policier sans pour autant cesser de repousser les manifestants. 

“Ça frappe de partout”, fait remarquer le reporter. “Il y a des arrestations”.

Une personne noire est traînée au sol par plusieurs policiers puis emmenée avec eux. 

Les policiers remarquent qu’ils sont filmés et s’approchent de notre reporter. “Presse !” crie-t-il. Les agents de police s’éloignent alors pour ensuite gazer des femmes. “Recule !” ne cessent-ils de crier. 

Un homme portant un casque et une matraque télescopique s’approche des deux femmes et leur vaporise un produit pour atténuer la douleur du gaz lacrymogè.