Canada : un chef amérindien frappé et étranglé par la police a fait réagir le Premier Ministre Trudeau (VIDÉO)

La vidéo de la scène est troublante, presqu’incompréhensible. On y voit Adam Allan, chef de la Première Nation amérindienne d’Athabasca Chipewyan, dont le foyer se trouve dans l’Alberta, région anglophone du Canada. Elle a eu lieu le 10 mars 2020 mais Justin Trudeau l’a rappelée en demandant une enquête, ce 12 juin.

Cette affaire a beaucoup choqué l’opinion. Cela a commencé lorsqu’Adam Allan, se trouvait sur un parking à la sortie d’un casino. A proximité de son véhicule, un policier s’est approché de lui. Puis, d’un coup, l’agent lui a agripé le bras et Adam Allan s’est fait frapper et violenter par plusieurs policiers en uniforme.

Sur les images, on voit d’abord un policier canadien violemment attaquer le chef autochtone Adam Allan. Vient ensuite un collègue policier à la rescousse et les deux agents plaquent Adam Allan au sol manu militari sans ménagement et le violentent avec des coups. Adam Allan s’est ensuite fait étrangler par un des deux policiers. Un atroupement de passants arrive autour, près de la voiture de la victime, et certains filment la scène.

Les amérindiens sont les personnes les plus touchées par les violences policières au Canada et elles composent 30 pourcents de la population carcérale du pays, selon AJ+ du groupe Al Jazeera.

Sa femme, Freda Courtoreille, qui accompagnait son mari, a aussi été violentée.

Le Premier Ministre a réagi à cet événement et demandé une enquête

Le Premier Ministre canadien Justin Trudeau a qualifié la vidéo de « choquante », mais les dirigeants autochtones réclament depuis longtemps une réforme de la police. Adam est le chef de la Première nation Athabasca Chipewyan qui réclame maintenant la suspension des officiers impliqués.

Trudeau a demandé une investigation approfondie sur cette affaire de violences policières.