Juste après le déconfinement, 16.000 spectateurs se sont rejoints pour un match

En Serbie, les supporters du public ont réintégré les gradins d’un stade : environ 16.000 spectateurs. Ils ont assisté au derby Partizan-Etoile Rouge mercredi soir à Belgrade dans le cadre des demi-finales de la Coupe de Serbie. Cela parait bien être la plus massive affluence depuis la fin du confinement dans tout l’Europe.

L’événement ne contrevient pas aux mesures en vigueur en Serbie. En effet, ce pays autorise les rassemblements à ciel ouvert d’un nombre illimité de personnes. Toutefois, selon des images diffusées jeudi 11 juin par la télévision nationale (RTS), aucune mesure sanitaire n’avait été mise en place pour les supporters.

La Hongrie avait déjà rouvert ses stades fin mai

En mai, en Hongrie, le football avait déjà fait venir son public pour des matchs du championnat national. La Fédération hongroise de football (MLSZ) a été le premier pays d’Europe, à l’exception du Bélarus où les rencontres avec public n’ont jamais cessé depuis le début de la pandémie du coronavirus, à autoriser le public dans les stades.

La seule condition était de ne pas occuper plus d’un siège sur quatre et de laisser au moins un rang horizontal de séparation entre eux. Ainsi quelque 2.500-3.000 personnes ont pu assister aux rencontres à Mezokovesd et Miskolc.

La Serbie a fait de même ce mercredi 10 juin que son voisin du nord pour la tenue du derby, qui s’est déroulé sans incident et a finalement été remporté par le Partizan (1 à 0).

Le championnat serbe a repris le 29 mai mais sans public. Puis le 1er juin les autorités politiques avaient, dans un premier temps, autorisé la présence de mille personnes pour les événements à ciel ouvert. Ils ont levé cette restriction après quelques jours.