Des politiques disent que Ruffin exploite une gardienne à 4 euros de l’heure… sans savoir que c’est le salaire officiel

Tout est parti d’un tweet du député français François Ruffin du parti La France Insoumise (LFI). Ce dernier avait fait part, ce 8 juillet, de son indignation sur le fait que l’assistante maternelle de ses enfants, présentée comme se nommant Elisa, touchait 4 euros de l’heure tandis que le nouveau Premier Ministre Jean Castex, quand il était délégué interministériel et qu’il avait divers mandats locaux était rémunéré à hauteur de 200.000 euros par an. Il avait publié comme source un article de FrancetvInfo qui avait révélé l’information.

Pour François Ruffin avait écrit : “Il ne faut pas tout attendre de l’Etat” (en référence à une phrase de Jospin que Macron avait reprise)… “Tout dépend pour qui”, avait-il ajouté. Pour lui, cet écart est inacceptable.

“Vous êtes esclavagiste”, lui ont dit des hommes et femmes politiques et RMC

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Immédiatement, des hommes et femmes politiques se sont délectés de ce tweet pour incendier le député de La France Insoumise. Ils ont cru que Ruffin parlait d’une nounou personnelle alors qu’il évoquait la situation salariale des assistantes maternelles en général, via l’exemple d’Elisa. Parmi eux, il y avait Julien Odoul du Rassemblement National (RN) qui a déclaré : “J’ai gardé des dizaines d’enfants pendant mes études. Je ne suis jamais tombé sur des parents aussi radins que le couple #Ruffin”. Odoul en a profité pour montrer sa “solidarité avec Elisa exploitée honteusement Thénardier modernes”.

Bruno Questel (de LREM, La République en Marche) a aussi fait des siennes. Il a réagi en disant : “François Ruffin reconnait payer la nounou de ses enfants 4€ de l’heure… soit un montant plus de deux fois inférieur au SMIC”. Etrange pour un homme politique du parti au pouvoir qui peut changer les choses.

Le journaliste Christophe Conte a carrément déclaré que François Ruffin était “un esclavagiste”. Sur la page des “Grandes Gueules” (de la chaîne RMC), une émission fort critiquée pour sa piètre qualité, on a pu lire : “En tant que député et surtout vis-à-vis de la loi qu’il défend, il pourrait quand même mieux payer sa nounou”.

Photo de Nordpresse.
Capture d’écran Twitter
Photo de Nordpresse.
Capture d’écran Twitter
Photo de Nordpresse.
Capture d’écran Twitter

Tous à côté de la plaque

François Ruffin leur a rappelé la réalité des nounous en France. Il s’est surtout adressé à l’attention des responsables poltique de LREM, ceux des autres partis n’étant pas dans la majorité. Il a déclaré : “Mes pauvres loulous d’En Marche découvrent enfin que les assistantes maternelles sont sous-payées. Il aura fallu, pour cela, qu’ils m’accusent d’en avoir une. Raté : je n’en ai pas ni hier ni aujourd’hui”.

Photo de Nordpresse.
Capture d’écran Twitter
Photo de Nordpresse.
Capture d’écran Twitter