Sexisme et accusation de viol : des féministes ont dénoncé le nouveau gouvernement français

Le président Emmanuel Macron a nommé Jean Castex afin qu’il forme un nouveau gouvernement il y a quelques jours. Parmi les nouveaux ministres, il y a Gérald Darmanin à l’Intérieur et Eric Dupond-Moretti à la Justice. Cela a été dénoncé par des militantes féministes qui se sont rassemblées ce 10 juillet entre 18h00 et 20h00 devant l’ambassade de France à Bruxelles (Belgique). Elles étaient entre 200 et 300 sur place. Pour elles (mais aussi pour les hommes qui les avaient rejointes pour les soutenir), il n’est pas acceptable qu’un homme qui fait l’objet d’une enquête pour viol soit nommé ministre de l’Intérieur et qu’un autre ayant tenu des propos sexistes arrive à la tête du ministère de la Justice.

Jean Castex a formé son gouvernement et a été critiqué pour le choix de deux ministres : Gérald Darmanin, nouveau ministre de l’Intérieur, et Eric Dupond-Moretti. Une forte réaction s’est alors montée assez rapidement en France, mais aussi en Belgique.

Les accusations

Il faut savoir que Gérald Darmamin fait l’objet en ce moment-même de poursuites pour viol, de harcèlement sexuel et abus de confiance qu’il aurait commis en 2009. Un article du journal Le Monde expliquait le 11 juin dernier que “la Cour de cassation avait déjà ordonné, en novembre 2019, à la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris de réexaminer la validité du non-lieu dont M. Darmanin avait bénéficié l’année précédente.” Il s’agit donc d’une affaire sérieuse, que Jean Castex a semblé ignorer.

Rassemblement contre le nouveau gouvernement français concernant les viols !

🔴 #Live #Bruxelles : Rassemblement féministe contre la nomination de Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti au gouvernement français.Soutenez-nous sur Tipeee : https://fr.tipeee.com/odpnewsPayPal : https://www.paypal.com/donate/?token=8fFP5jPJDxMLrfypr4e75Oj3jOeeUyZ9wDV5WqKpCuQ9Wqz1p-ffrB4r9E_YlBthaym0O0&country.x=BE&locale.x=BEAbonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/c/ODPnews/?sub_confirmation=1ODP news : https://odpnews.comTwitter : https://twitter.com/ODPnewsInstagram : https://www.instagram.com/ODP_news© EODP 2020 #Rassemblement #JeanCastex #GéraldDarmanin #Viol #HarcèlementSexuel #MinistreDeLintérieur#EmmanuelMacron #Lrem #AmbassadeDeFrance #RemanimentDuGouvernement #EricDupontMoretti #MinistreDeLaJustice

Publiée par ODP news sur Vendredi 10 juillet 2020
Live de la manifestation du 10 juin à Bruxelles, devant l’ambassade de France, contre la nomination des deux ministres – ODP news

Par ailleurs, il n’est pas le seul à être visé par les féministes qui se sont rassemblées à Bruxelles. Eric Dupond-Moretti, avocat célèbre s’il en est, qui a pris le poste de Garde des Sceaux (Ministre de la Justice), avait déclaré qu’il déplorait que “les femmes ne puissent plus être sifflées en rue“, que “les accusations de viol contre DSK, concernant l’affaire du Sofitel de New York, Dupond-Moretti avait clamé que c’était “le retour du puritanisme le plus abject“.

“Culture du viol en Marche”

Lors de la manifestation à Bruxelles, on a pu lire des slogans tels que “Un bon ministre qui viole est un violeur” (voir photo ci-dessous)… avec le “bon” barré et le mot “violeur” en rouge. Ceci voulant signifier qu’être un violeur ne peut pas être effacé sous prétexte que l’on serait “un bon ministre” éventuel.

Rassemblement féministe à Bruxelles du 10 juillet contre le nouveau gouvernement français – © 𝐋𝐚𝐮𝐫𝐚 𝐃𝐢 𝐒𝐜𝐢𝐚𝐬𝐜𝐢𝐨

Dupond-Moretti avait défendu un chanteur accusé de viol… via le roi du Maroc

En 2016, Eric Dupond-Moretti avait défendu le chanteur marocain Saad Lamjarred. Le roi du Maroc, Mohammed VI, avait fait le lien entre l’avocat (qui est aussi le le sien, par ailleurs) et le chanteur. Il avait même pris en charge les frais d’avocat du chanteur pop. Ce passif n’est pas là pour servir Dupond-Moretti et pose la question de savoir s’il était judicieux de nommer comme Garde des Sceaux quelqu’un qui a tenu des propos sexistes tels que “L’emprise, ça existe. Mais il y a aussi des femmes que le pouvoir fait bander. La starlette qui va voir un producteur célèbre et lui dit ‘je veux devenir une star’, et l’autre lui répond ‘d’accord, mais tu couches’. Si elle couche, ce n’est pas un viol, c’est une promotion canapé. Et j’ajoute que ne pas considérer cela, c’est faire injure à toutes les femmes qui ont le courage de dire non“, et qui se retrouve aux commandes de la justice en France.