“Abolir la police” serait une question de société, pas seulement de la gauche

Deux chercheurs se sont posés une question pour leur étude. Elle concerne les forces de l’ordre, la police. Pour eux, « la question de l’abolition de la police n’est plus cantonnée à la gauche radicale ». C’est ce qu’ils entendent démontrer par leurs travaux.

Joël Charbit et Gwenola Ricordeau travaillent tous les deux sur la question du système pénal en France. Ils ont livré un entretien à Mediapart dans lequel ils reviennent sur l’histoire du mouvement abolitionniste… ce mouvement qui souhaite en finir avec la prison, les tribunaux, et bien sûr la police, et tous les effets produits par le meurtre de George Floyd qu’on a vu récemment.

Joël Charbit est docteur en sociologie. Il travaille sur le système pénal et ses critiques. Il est chercheur associé au CLERSE (Université de Lille). Gwenola Ricordeau est professeure assistante en justice criminelle a la California State University, Chico. Elle est entre autre l’auteure de Pour elles toutes. Femmes contre la prison (publié chez Lux en 2019).