Plus de 500 personnes ont fait la file pour demander qu’on leur remette l’électricité

Un événement surprenant a eu lieu à Liège, Belgique, ce mardi 30 juin. Plus de 500 personnes ont fait la file devant chez RESA (du groupe Nethys), pour réactiver la carte à puce de leur compteur à budget. La file étais si longue qu’elle allait du numéro 95 de la rue Louvrex à la rue Sainte-Marie dans le centre de Liège. Aucun incident n’a été constaté par la police de Liège, qui a dit que “tout s’est bien passé, et calmement”.

Problème de carte à puce

La carte à puce concerne les personnes qui ont opté pour un compteur à budget. Ainsi, les clients concernés prépayent sur la carte l’électricité ou le gaz qu’ils vont par la suite consommer.

File à l’entrée de RESA – Facebook

Et, pendant le confinement, le gouvernement avait donné la possibilité à tous les citoyens de geler leur compteur pour qu’ils ne doivent plus se rendre dans des points de recharge. Mais cette situation se terminait ce mardi 30 juin ! RESA a alors débuté au mois de mai une campagne de communication utilisant tous les moyens en leur possession, à savoir Facebook, mails, courriers ou encore SMS pour prévenir les citoyens qu’ils fallait absolument qu’ils réactivent leur carte à puce dans un des 100 points de recharge et ce avant le 30 juin.

Toutefois, certains n’ont pas vu passer le message et ont donc eu l’éléctricité coupée en pleine nuit. Ce qui n’a pas plus à un député du PTB : Damien Robert.

Couper l’électricité est un acte inhumain, selon Damien Robert (PTB)

“Cette décision prise de couper l’électricité est inacceptable“, a déclaré Damien Robert. Il y avait, dit-il, “des mamans, des grands parents, des jeunes, des enfants. Les mines (…) tristes, fâchées. Tous sont venus parce que ce matin, ils se sont réveillés sans électricité. Celle-ci avait été coupée pendant la nuit. Volontairement“.

Pendant la période de confinement, il n’y a pas eu d’obligation de recharger le compteur à budget avec la carte. Normal. Cette obligation a repris le 12 juin et devait être obligatoirement faite avant le 30 juin. Il n’a pas contesté le fait que RESA a envoyé des messages mais a dit, par ailleurs : “Cette information se trouve bien sur le site de Resa et un courrier a été envoyé mais toutes celles et ceux qui ont déjà eu des problèmes de payement de factures le savent bien : quand les ennuis sont là, il faut parfois avoir plus que du courage pour ouvrir les courriers de ceux à qui on doit généralement de l’argent et qu’on arrive pas à payer…

Photo de Raoul Hedebouw.
File à l’entrée de RESA – Facebook

La sanction ce matin était inhumaine. Des milliers de familles se sont retrouvées sans électricité. Et pour ceux qui sont arrivés plus tard dans la matinée, ils devront revenir un autre jour…” s’est-il scandalisé.

C’est ça la société qu’on veut pour l’après covid ? Non. Ça, c’est la société du profit d’abord“, a déclaré Damien Robert pour conclure.