Zeev : rescapé du nazisme et critique des politiques de l’État d’Israël s’est éteint

Il s’appelait Zeev Sternhell. Né le 10 avril 1935 à Przemyśl, il était un survivant du génocide nazi, comme il en reste de moins en moins aujourd’hui, en 2020.

C’était aussi un historien spécialiste du fascisme, un vétéran des guerres d’Israël, et un combattant de la paix avec les Palestiniens. Depuis quelques années, il répétait régulièrement mettre en garde ses compatriotes sur la fin de la démocratie au sein des institutions de l’Etat d’Israël, qui pratique la colonisation dans les territoires palestiniens.

Des suites d’une opération chirurgicale Zeev Sternhell est décédé dimanche à Jérusalem. Avec lui s’éteint l’une des dernières voix de la raison dans un pays en proie aux passions, aux terreurs et aux attentes les plus funestes. D’une voix douce, teintée, en français à l’accent provençal, accent qu’il tenait de son enfance, exprimant des convictions fermes qui ne redoutaient ni l’adversité ni la controverse. Dans a vie, il y a toujours fait face.