Vidéos: Fouad Ahidar SP, rencontre un membre d’extrême-droite

Fouad Ahidar est le vice-président du Parlement Bruxellois jusqu’aux élections du 26 mai prochain. Il est membre du SP (parti socialiste flamand de Belgique).

Une fois n’est pas coutume, le revoilà présent sur les listes électorales pour les élections régionales bruxelloises dont la date butoir est fixée au dimanche 26 mai. On le voit sur les affiches, sur des petites vidéos sur internet à l’instar des autres candidats socialistes ou non socialistes d’ailleurs. Il est en troisième position de sa liste.

Là n’est pas le problème ni la question. C’est le jeu électoral qu’on connait, bien qu’il soit critiquable en de nombreux points.

Fouad Ahidar essaye de se donner, encore une fois à l’instar de tous les candidats de toutes les listes qui seront soumises au scrutin, la meilleure image possible, celle d’un homme politique à l’écoute des préoccupations des citoyens et citoyennes, de leurs revendications et de leurs besoins, en conformité, bien sûr, avec les lignes du parti qui est le sien.

C’est sur ce dernier point justement que nous avons constaté une dissonance à son égard. Fouad Ahidar se déclare socialiste (puisqu’il a rejoint le parti SP). Dans ce cas, comment se fait-il qu’on l’ait retrouvé dans une conférence, il y a de cela quelques temps maintenant, où prenait la parole un membre du Front National (France), Jean-Claude Martinez, ancien vice-président de ce parti de 1985 à 2008, lors de la présentation du livre Mohammed VI Le Roi stabilisateur ?

On retrouve Fouad Ahidar dans une bonne humeur étonnante. L’homme politique du SP va même jusqu’à demander une dédicace à l’ex-vice-président du Front National. Son avis sur tel ou tel point a semblé l’intéresser assez fortement. En fin de conférence, Fouad Ahidar ira jusqu’à demander un autographe à Jean-Claude Martinez. Et cela a eu lieu le 7 juin 2015. Cela est-il compatible avec les valeurs socialistes ? Il y a de quoi avoir de sérieux doutes là-dessus. Il est bon que les électeurs potentiels le sachent, en prennent connaissance, à quelques jours des élections européennes, fédérales et régionales.