Bruxelles : un jeune mort suite à son arrestation… pour avoir filmé la police ?

Ce samedi soir, Ibrahima, 23 ans, est décédé après avoir été interpellé vers 19h aux abords de la gare du nord à Bruxelles, selon Sudpresse. Les circonstances de ce décès sont actuellement sous enquête. 

Selon le Parquet du Procureur du Roi de Bruxelles, des agents de police ont précédé samedi à un contrôle « d’un groupe de personnes rassemblé Place du Nord nonobstant les mesures actuellement en vigueur dans le cadre de la crise sanitaire. » C’est évidemment une information à prendre avec des pincettes et à confirmer. Les fausses déclarations ont déjà été démontrées par le passé, notamment dans l’affaire Mawda.

Ibrahima aurait été interpellé alors qu’il filmait la scène avec son smartphone, selon Sudpresse.

D’après le parquet, il aurait été emmené au commissariat pour y être entendu. Et c’est à son arrivée qu’il aurait perdu connaissance. Emmené à l’hôpital par les services de secours, il y est décédé à 20h22.

« On nous a dit qu’il était mort dans l’ambulance des suites d’une deuxième crise cardiaque après sa réanimation au commissariat de police », a expliqué à Sudpresse sa soeur Aissatou. « On n’a pas pu voir le corps tant que l’autopsie n’a pas été pratiquée. On nous a juste dit qu’il présentait des hématomes dus à sa réanimation. »

Un médecin légiste a en effet été désigné pour l’autopsie et la toxicologie, tandis que le Comité P a saisi les images de vidéo-surveillance.

« L’enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes ayant entouré le décès de ce jeune homme », a ajouté le parquet de Bruxelles.