Covid-19 : les 5000 personnes rassemblées à un concert à Nice ont indigné la toile (VIDÉO)

Sur Twitter, Matthias Galante, journaliste correspondant d’Aujourd’hui en France – Le Parisien et de l’agence Reuters, a publié une vidéo d’un concert. Elle circule depuis cette nuit (du 11 au 12 juillet) sur les réseaux sociaux, principalement sur Twitter. Les images montrent une scène à Nice où des milliers de personnes s’amusent. Sans précaution de la distanciation sociale ou du risque sanitaire (au moment où l’on parle de deuxième vague et d’un potentiel reconfinement), ils se sont réunis, proches les uns des autres, pour s’ambiancer.

La toile s’est montrée indignée par ces vidéos

La proximité entre les spectateurs, c’est ce qui a le plus surpris (voire énervé) des internautes qui ont vu les images. Certains d’entre eux ont interpellé le maire en personne, Christian Estrosi, via Twitter. La mairie de Nice, contactée par Franceinfo ce 12 juillet, s’est défendu en disant : “Nous avons respecté la limite des 5 000 personnes fixée par la préfecture, via un comptage, dans un espace délimité où, en temps normal, nous mettons 36 000 personnes”.

On a pu lire sur les réseaux sociaux : “Les mêmes y’a encore 3 mois ils applaudissaient en masse à la fenêtre à 20h” ou “C’est @cestrosi le responsable : il organise des concerts avec plus de 5000 personnes et sans respect des #gestesbarrières C’est un grand malade.”

Les autorités se sont défendues mais n’ont pas été convaincantes pour des internautes

Ce rassemblement s’est fait au concert du DJ français The Avener au sommet de la Tour Bellanda de Nice, à proximité de la Promenade des Anglais et du Quai des États-Unis. Selon Matthias Galante du Parisien, “la zone d’accès à la promenade des Anglais était filtrée pour le concert. (…) Selon la mairie, le secteur a été fermé lorsque les 5.000 personnes ont été atteintes pour respecter la jauge maximale fixée par la préfecture (comptage effectué en temps réel)”.

Pour sa part, Rémi Recio, directeur du cabinet du préfet des Alpes-Maritimes, a tenu à réagi ce dimanche sur BFMTV. Face aux inquiétudes suscitées, il a dit : “à aucun moment, dans le périmètre, nous avons dépassé les 5 000 personnes”. Avant d’ajouter : “Nous avons diffusé des messages audio et vidéo sur le rappel des gestes barrières”. En réponse à l’indignation, le directeur du cabinet du préfet a insisté : “il n’y a pas de libertés sans responsabilité”.

Pour la page “Best of confinement” sur Facebook : “Hier soir à Nice. Ça vous a manqué le confinement ? Vous inquiétez pas, ça va recommencer”. De quoi faire réfléchir, en effet.

Hier soir à Nice. Ça vous a manqué le confinement ? Vous inquiétez pas, ça va recommencer.

Publiée par Best of Confinement sur Dimanche 12 juillet 2020