Arrestation d’un militant Belge des droits humains au Maroc

Wafi Kajoua, Belgo-Marocain, activiste et militant pour la cause de Rif notamment à Bruxelles vient d’être à nouveau arrêté par la police de Tanger Med, selon ses amis cette arrestation a eu lieu la semaine dernière et l’accusation retenue contre lui c’est : ” transport de produits stupéfiants”.

Rappelons que Wafi a été arrêté par les autorités Marocaines le 09 juin 2018, par la suite il a été condamné à 8 mois de prison ferme pour “atteinte à la sûreté de l’État, incitation à la rébellion et atteinte à l’intégrité territoriale du royaume” et d’avoir appelé à une «révolte armée» parquet s’était basé sur ses commentaires postés sur Facebook depuis la Belgique. Wafi Kajoua s’est engagé en faveur de Hirak de Rif, depuis son déclenchement le 28 octobre 2016, après le décès du poissonnier M. Fikri, mort broyé par une benne à ordures. Les revendications de ce Hirak sont sociales, économiques, culturelles, et politiques.

Juin 2018, la justice Marocaine a condamné les activistes de ce Hirak à des peines d’emprisonnement allant jusqu’à 20 ans de prison ferme à l’encontre de ses leaders à savoir : Nasser Zefzafi, Nabil Ahmjiq, Ouassim Boustati et Samir Ighid, Trois autres accusés, Mohamed Haki, Zakaria Adehchour et Mahmoud Bouhenoud ont été condamnés à 15 ans de prison.

Dans l’entretien que Wafi a accordé au courrierdurif il a expliqué notamment les conditions de son arrestation au Maroc, et le rôle de la diplomatie belge