USA : Trump a déclaré qu’il se représentera à l’élection présidentielle de 2024

“Je vous reverrai dans quatre ans”, a dit le président sortant au cours d’une réception organisée à la Maison-Blanche. Donald Trump a confirmé son intention de se représenter en 2024 à l’élection présidentielle américaine, qu’il vient de perdre face au candidat démocrate Joe Biden.

Donald Trump a tenu ces propos à la Maison-Blanche ce mardi 1er décembre en soirée. En effet, il a affirmé aux personnes présentes que s’il ne remportait pas l’élection présidentielle 2020 (dont il n’admet toujours pas les résultats), il se représenterait en 2024, pour le prochain mandat présidentiel.

Cette fête s’est faite dans un décor assez sobre, sans extravagance. Cela a été l’occasion pour le président sortant de revenir sur l’élection présidentielle du 3 novembre dernier. Il n’en a toujours pas digéré les résultats, qui ont donné Joe Biden vainqueur, et a une nouvelle fois, devant son panel d’invités, dénoncer une fraude électorale (qui a pourtant été démentie par le ministre américain de la Justice Bill Barr).

“Nous avons gagné une élection. Mais ils (ses adversaires, ndlr) n’aiment pas ça”, a donc dit Donald Trump à son public, “J’appelle ça une élection truquée, et je le ferai toujours”. Et il a ensuite ajouté que s’il ne réussissait pas “à faire quatre ans de plus” maintenant, il se représenterait en 2024: “Je vous reverrai dans quatre ans”. Ses propos ont été enregistrés par une invitée à la réception, Pam Pollard, et repris par Associated Press.

Pam Pollard, qui est membre du Comité national républicain de l’Oklahoma, a en effet filmé presque toute sa soirée à la Maison-Blanche, de son arrivée dans la demeure présidentielle à son passage à table. Des dizaines d’autres convives ont assisté à la réception de Donald et Melania Trump, la plupart ne portant pas (ou pas bien) de masque. Ce n’est pas la première fête que le président sortant et sa femme organisent à la Maison-Blanche, rappelle Associated Press, alors que les États-Unis connaissent une flambée des cas de Covid-19. De nombreux proches (famille, assistants, personnel, etc) de Donald Trump, ont d’ailleurs été positifs au coronavirus ces derniers mois, et lui-même a dû être hospitalisé après avoir été contaminé.