USA : un des lanceurs du mouvement social et écolo Occupy Wall Street est décédé (VIDEO)

David Graeber est un intellectuel associé à la gauche radicale anglo-saxonne. Il est devenu connu internationalement notamment pour avoir lancé, avec d’autres bien sûr, le mouvement “Occupy Wall Street”. Il avai notamment dénoncé les « jobs à la con » (ce qu’on appelle les “bullshit jobs” sans la moindre utilité sociale. Il avait 59 ans. C’était le 2 septembre dernier. Sa femme a communiqué le lendemain sur ce triste événement.

David Graeber (à gauche sur la photo) était un anthropologue américain, et une figure de proue du mouvement « Occupy Wall Street » qui dénonce les abus du capitalisme. Il est mort à l’âge de 59 ans, comme l’a fait savoir sa femme, l’écrivaine Nika Dubrovsky, dans un message publié jeudi 3 septembre sur Twitter. Il s’est éteint mercredi dans un hôpital de Venise, en Italie.

Militant de logue date

Militant altermondialiste et anarchiste, David Graeber avait joué un rôle important dans le mouvement « Occupy Wall Street », né en septembre 2011 dans les environs du quartier de la Bourse new-yorkaise en réponse à la crise financière.

Ce mouvement a été influencé par « l’indigné » Stéphane Hessel, décédé à 95 ans en 2013.

Il est également l’auteur de nombreux ouvrages dont « Dette : 5 000 ans d’histoire », « Bureaucratie, l’utopie des règles » et « Bullshit jobs », dans lequel il dénonçait les « jobs à la con » sans la moindre utilité sociale.

Ancien professeur à l’université Yale et à Goldsmiths, University of London, David Graeber enseignait l’anthropologie à la London School of Economics (LSE). Il était par ailleurs un fervent soutien du mouvement d’indépendance des Kurdes au Moyen-Orient.

En Belgique, il y a aussi un “Occupy”

Le mouvement des suites d’Occupy Wall Street. Il s’est appelé Occupy Belgium. C’était au début des années 2010. Il avait réuni moins de personnes qu’en Amérique, certes, mais avait convaincu nombre de jeunes et moins jeunes. Aujourd’hui encore, il existe deux pages Facebook qui partagent des contenus écologistes ou à tendance de gauche (thèmes sociaux, etc.). Il s’agit d’Occupy Brussels et Occupy Brussels Belgium.