USA: le policier qui a tiré 7 balles dans le dos de l’afro-américain Jacob Blake, “est suspendu” (VIDEO)

Ce dimanche 23 Août 2020, vers 17 heures, à Kanosha dans le Wisconsin (USA), Jacob Blake était dehors avec ses enfants en voiture. Il s’arrête parce qu’il voit deux femmes en train de se battre sur le trottoir. Il part pour tenter de stopper cette bagarre.

La police arrive. Jacob Blake retourne enfin dans sa voiture. Deux policiers le suivent à deux pas derrière lui à pied, l’un d’eux pointe son arme sur Jacob pendant qu’il se dirige vers sa voiture. Jacob entre dans sa voiture et le policier tire 7 fois dans le dos de Jacob. Ses trois enfants étaient assis à l’arrière de la voiture, témoins de toute la scène, ainsi que les passants à proximité et les habitants aux alentours.

Jacob est à l’hôpital et a dû être opéré de sept balles tirées dans son dos à bout portant. Devant ses enfants. Qui seront traumatisés à vie. D’après des infos du père de Jacob, il s’en remet peu à peu et son état est stable pour le moment.

Les policiers suspendus… une sanction insuffisante pour beaucoup

Les deux policiers ont été suspendus de leurs fonctions et une enquête a été ouverte, ce 25 août. On a pu lire sur internet de la part de nombreux internautes au sujet des policiers: “Ils doivent être arrêtés et jugés. Prions également que Jacob s’en remette”.

Ben Crump, l’avocat de la famille de Jacob Blake, a affirmé que les trois fils de ce dernier se trouvaient dans la voiture, et que l’homme avait tenté de s’interposer dans une dispute entre deux femmes. « Alors qu’il s’éloignait pour aller voir ses enfants, la police a tiré à plusieurs reprises dans son dos à bout portant », a déclaré dans un communiqué l’avocat, qui représente aussi la famille de George Floyd. « Les trois fils de M. Blake étaient juste à côté et ont vu la police tirer sur leur père », a-t-il ajouté. « Ils seront traumatisés à vie. »

Sera-t-il arrêté et mis en prison comme le policier Derek Chauvin, qui a tué George Floyd en mettant pendant plusieurs minutes son genou sur son cou, l’empêchant de respirer ? L’avenir le dira.