Indonésie : un pédo-criminel français suspecté d’abus sexuels sur 300 mineurs

L’agence Belga a communiqué l’information ce 10 juillet en matinée : un français a été privé de liberté alors qu’il était en Indonésie. L’homme est soupçonné d’avoir abusé sexuellement au moins 300 mineurs.

C’est ce vendredi, aujourd’hui, que la police indonésienne a procédé à l’arrestation dans la capitale Jakarta de ce citoyen Français âgé de 65 ans.

Un million de roupies pour avoir une relation sexuelle filmée

Peu d’éléments sont connus à ce stade du début de l’enquête et des procédures. Ce que l’on sait, via l’agence Belga, est que cet homme de 65 ans “invitait les enfants dans un hôtel de la mégalopole et leur offrait 250.000 roupies (16,13 euros)” pour l’accompagner. Ensuite, il renchérissait d’un “million de roupies (65 euros) [de plus] pour avoir une relation sexuelle filmée”, avec eux. C’est, nous dit Belga, ce qu’a fait savoir le chef de la police de Jakarta, Nana Sujana.

Le prédateur abusait physiquement des mineurs s’ils refusaient de se soumettre à des relations sexuelles, a-t-il poursuivi précisant que de nombreuses victimes étaient des enfants des rues qui étaient attirés par la promesse d’emploi dans le mannequinat. Le suspect, arrêté jeudi, risque la peine de mort en vertu de la législation du pays sur la protection de la jeunesse si sa culpabilité est avérée pour viols de multiples mineurs.

“Quand les enquêteurs ont mené leur raid dans la chambre d’hôtel, il a été retrouvé à moitié nu avec deux enfants”, a indiqué le chef de la police D’autres preuves ont été retrouvées dans sa chambre, dont un ordinateur avec des vidéos de ses actes avec 305 mineurs, selon la police.

Le tourisme sexuel n’est pas né hier : des personnalités connues ont avoué le pratiquer

La problématique du tourisme sexuel, comme on l’appelle, ne date pas d’hier. En effet, ce phénomène de masse est constatée depuis des dizaines d’années. Un des foyers de ce phénomène est l’Asie du Sud-Est mais ce n’est pas le seul. L’Afrique du Nord, notamment le Maroc, a aussi vu des affaires de ce type.

Des personnalités médiatisées telles que Gabriel Matzneff ou Frédéric Mittérand ont avoué ouvertement avoir pratiqué du tourisme sexuel.

*La photo de couverture ne concerne pas l’affaire dont parle cet article et ne sert que d’illustration