Coronavirus : la pandémie repart à la hausse aux USA et en Inde, et inquiète l’Europe

La pandémie progresse en Amérique et en Inde, c’est d’ailleurs ce dont s’inquiète d’ailleurs l’OMS. En effet, le nombre de personnes atteintes du Covid-19 augmente dans le sud des États-Unis, en Amérique latine mais aussi en Inde. Un risque qu’il se propage à nouveau en Europe n’est pas exclu.

Le docteur Anthony Fauci, l’expert le plus écouté du gouvernement américain sur la pandémie, a dit : “Nous avons un problème grave dans certaines zones”, en parlant en fait du sud et de l’ouest des USA. Les contaminations augmentent dans ces zones.

Par ailleurs, Mike Pence, le vice-président, a précisé que le dernier bilan journalier constatait plus de 40.000 infectés.

Le Texas a ainsi suspendu le processus de rouverture de son économie (qu’il avait commencé) et ordonné ce vendredi 27 juin que tous les bars soient fermés. En Floride, l’alcool est à présent interdit dans les bars et cafés.

Le covid se propage à nouveau dans 30 des 50 États des USA

La contagion progresse dans 30 des 50 États américains, notamment dans les plus grands et les plus peuplés du sud et de l’ouest : la Californie, le Texas et la Floride.

Le nombre d’infections a battu des records au mois de juin, en Floride, après que le confinemen soit levé. Autre constat : le covid touche d’abord les jeunes. L’âge moyen des personnes infectées est de 33 ans à présent. Il y a deux mois, c’était 65 ans.

Ailleurs dans le monde, la situation reste tendue

En tout et pour tout, la pandémie a tué 494.337 personnes sur la planète depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP. L’OMS déclare que “la barre des dix millions de cas devrait être franchie la semaine qui vient”.

De son côté, l’Inde compte 500.000 cas de coronavirus, a déclaré le gouvernement ce samedi 28 juin (et son record est impressionant : 18.500 cas en une journée). Le pays du sous-continent pourrait enregistrer son millionième cas courant juillet.

Anant Bhan, spécialiste en santé publique a précisé :“Contrairement à la Chine, où la pandémie était relativement plus concentrée, autour de Wuhan et de quelques autres villes, l’Inde a une diffusion plus étendue qui rend les choses un peu plus compliquées pour le système de santé”. Cela l’inquiète.

Confinement en Argentine, déconfinement au Pérou… une certaine contradiction

Ce vendredi, le président argentin Alberto Fernandez a prévu de durcir les mesures de confinement à Buenos Aires et dans sa périphérie du 1er au 17 juillet, au vu de l’augmentation des cas. Le Pérou, lui le deuxième pays le plus touché d’Amérique latine, a prévu un déconfinement ce mardi 30 juin à Lima, où l’épidémie baisse. Au Brésil, Bolsonaro semble faire la “sourde oreille” face à l’épidémie.

En Europe, les habitants aimeraient faire du covid un événement du passé bien que la menace d’une reprise des contaminations existe.

Les pays d’Europe doivent se décider sur une proposition de liste d’environ 15 États en provenance desquels les voyageurs pourront être admis dans l’UE dès le 1er juillet.

L’OMS s’inquiète d’une accélération de la contamination dans onze pays d’Europe. L’Ukraine a notamment enregistré 1.109 cas ce 27 juin, un record qualifié de “vague grave” ont déclaré les autorités du pays de l’est de l’Europe. Pour réaliser les tests, les vaccins et les traitements, l’OMS a évalué vendredi que les fonds nécessaires devraient tourner autour de 30 milliards de dollars, à la veille d’une conférence des donateurs. À ce jour, 3,4 milliards de dollars ont été promis, ce qui laisse encore un grand trou pour que cela puisse se réaliser comme elle le souhaite.