Paris : des policiers ont tiré par les cheveux une infirmière en colère à leur égard

Une infirmière a été arrêtée par la police ce jeudi 16 juin lors de la manifestation des soignants qui avait lieu à Paris. Motif : elle a jeté des pierres en directions des forces de l’ordre. Peu après, les policiers ont chargé en masse sur elle et les manifestants qui se trouvaient autour, en première ligne. Là, à plus d’une dizaine, ils ont encerclés l’infirmière en blouse blanche, qui se prénomme Farida (50 ans) et l’ont amenée à l’écart. Certains d’entre eux lui ont tiré les cheveux et commis des violences qui ont fait polémique, puisque les soignants sont ceux qui ont permis de sortir de la crise sanitaire dûe à l’épidémie et qui, à présent, réclament quelque reconnaissance et des moyens supplémentaires et ont eu comme réponse lorsqu’ils l’ont fait savoir une répression policière; à l’instar des Gilets Jaunes par le passé (qui d’ailleurs ont soutenu la manifestation sur les réseaux sociaux).

Réaction du syndicat CGT face à l’incident

La CGT de l’hôpital Paul Brousse, où Farida de 2 enfants et où elle est en service depuis 17 ans, a indiqué dans un communiqué qu’elle avait “immédiatement reconnu avoir été envahie par la colère à la fin de la manifestation du fait des charges policières, des gaz lacrymogènes à profusion et des provocations multiples des forces de l’ordre”.

Il y est précisé aussi que Farida a été contaminée par le covid. “Après trois mois de lutte acharnée contre le Covid-19 où les nuits ont été très courtes et la tension extrême, cette infirmière dévouée en gériatrie, qui ne s’est pas arrêtée même lorsqu’elle a été atteinte elle-même par le virus est harassée professionnellement, physiquement et psychiquement. Comme nombre de ses collègues, elle ne supporte plus les violences policières des manifestations, les intimidations et le mépris total de ce gouvernement envers les personnels de la santé et de l’action sociale”, lit-on.

Mercredi en fin de matinée, Farida était toujours en garde à vue, a précisé le parquet de Paris au journal Le Parisien. “Des investigations sont toujours en cours. Aucune décision sur les suites n’est prise à ce stade”, indiquait-on.

Quatre policiers ont déposé plainte contre l’infirmière, il y aura procès

Quatre policiers ont déposé plainte contre l’infirmière interpellée lors de la manifestions des soignants mardi 16 juin à Paris. Interpellée pour avoir jeté des cailloux sur des policiers, son procès se tiendra le 25 septembre. Farida C. sera jugée pour “outrages” et “violences sans interruption totale de travail (ITT)sur personne dépositaire de l’autorité publique, a annoncé le parquet de Paris.

ODP news a aussi couvert la manifestation

Par ailleurs, notre reporter a couvert la manifestation des soignants à Paris en direct. Voici deux vidéos intégrales des événements. Tout comme de nombreuses personnes, il a été nassé par les forces de l’ordre et soumis à des envois de gaz lacrymogènes a eu des difficultés à respirer.