France : les Ehpad ont rouvert mais craignent d’être alors ignorées

Depuis lundi 15 juin, en Île-de-France, les salles de sports, les théâtres et les piscines peuvent rouvrir leurs portes. Mais aussi les Ehpad (les “Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes”)… Et c’est cette réouverture, qui est en soi une bonne nouvelle, qui inquiète les personnels médicaux qui travaillent dans ces maisons de retraites. Ils craignent de “passer à la trappe budgétaire”… donc d’être oubliés, sentiment que certains de ce secteur ressentait déjà avant la crise du coronavirus. Aujourd’hui, vu la crise économique qui suivra la crise sanitaire, ils sont doublement inquiets.

Les personnels des Ehpad, bien qu’à la marge du « Ségur » sur la santé, seront au cœur des mobilisations pour les soignants ce mardi 16 juin. Comme l’hôpital public, ils veulent bénéficier d’une amélioration de leurs conditions de travail.

Ils sont invités à la table, mais ont-ils seulement une chaise pour s’asseoir ? Le personnel des Ehpad, en première ligne depuis le début de la crise sanitaire, lui aussi, regarde avec suspicion le « Ségur » de la santé, dont les discussions sont pour le moment très centrées sur l’hôpital public.

La crise passée, les Ehpad craignent de retomber dans une trappe budgétaire.