Syrie : Israël lance une attaque aérienne sur Hama

L’aviation israélienne a mené dans la nuit de mercredi à jeudi de multiples frappes aériennes sur le village de Masyaf, dans l’ouest rural de Hama, provoquent des pertes humaines et matérielles.

De nombreux observateurs signalent qu’Israël a par le passé plusieurs fois négligé le droit international et la souveraineté de ses pays voisins, dont le viol de l’espace aérien libanais et syrien.

“Les bombardements israéliens sur le territoire syrien jeudi soir ont visé des dépôts militaires dans les ‘usines de défense’ dans la zone d’al-Zawi dans la campagne de Masyaf, à l’ouest de Hama, causant de lourdes pertes humaines et matérielles”, a indiqué l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH).

Vidéo de plusieurs chasseurs à réaction volant à basse altitude au-dessus du nord-est du Liban.

Les frappes aériennes israéliennes, qui ont eu lieu depuis l’espace aérien libanais, ont détruit des dépôts de munitions et d’armes.

D’après l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, “au moins neuf personnes ont été tuées par des bombardements, dont quatre syriens. On ne sait pas s’ils sont des soldats du régime ou affiliés aux forces iraniennes, et cinq ne sont toujours pas identifiés à ce jour. Le nombre de morts devrait augmenter car de nombreux blessés sont dans un état grave. Les informations suggèrent que l’attaque a fait de nouveaux morts”.

Images montrant la base militaire en périphérie de Masyaf en flammes après avoir été prise pour cible.

14 Iraniens et combattants soutenus par l’Iran ont été tués dans ce raid aérien, dont neuf personnes résidant sur le territoire syrien, tandis que les cinq autres, dont au moins trois iraniens, ont tous été tués. dans le bombardement israélien sur l’école de comptabilité de la ville de Masyaf et sur le centre de développement de missiles à moyenne portée dans le village de Zawi et al-Tala’a dans le village d’Al-Sheikh Ghadhban dans la campagne de Masyaf”, selon l’OSDH.