USA : L’agent du FBI arrêté par la police n’en est pas un, déclare CheckNews après investigation (VIDEO)

ODP news, comme plusieurs autres médias, a publié un article faisant état d’une arrestation d’un agent du FBI “en civil”. Cette vidéo est devenue virale dans la mouvance de colère qui a suivi la mort de George Floyd par la police, qui a fait naître une hostilité plus grande envers les forces de l’ordre, vu le contexte d’homicide.

Ci-dessous, la vidéo de la scène. Nous avions évoqué cet échange houleux dans un précédent article.

Sur internet, notamment sur Facebook et YouTube, cette vidéo a été diffusée dans un contexte de tension aux USA.

Elle montre l’arrestation d’un afro-américain en t-shirt rouge, arrêté et menotté par erreur par la police en raison de préjugés raciaux, et qui serait un agent du FBI en civil et en opération. Son contexte a été détourné a déclaré CheckNews, le service de vérification d’info du journal Libération.

En fait, il ne serait pas membre du FBI. Cette vidéo date de 2019. Ces images ont été initialement postées sur le compte Instagram de @thisisnike1, le 31 mai dernier. Depuis la publication a été supprimée.

Dans cette vidéo, l’homme arrêté remet en question les agissements des policiers qui procèdent à son arrestation.

Dans les moments précédant l’arrestation, ce même homme qui répète : “vous supposez que je suis quelqu’un que je ne suis pas” et accuse les policiers de se baser sur son profil racial pour l’identifier.

Peu après lui avoir mis les menottes, les policiers finissent par extraire de la poche arrière de l’individu un portefeuille. Après l’avoir consulté, ils enlèvent les menottes à l’homme afin de le libérer. Ensuite, le suspect demande leur responsable et les cartes des trois policiers afin de les identifier, peut-être en vue de déposer une plainte. Ils se sont exécutés.

La légende de la vidéo mentionnait que les images avaient été prises environ un an auparavant, et qu’il s’agissait de policiers de Rochester (dans le Minnesota). Au fil des partages et diffusions de la vidéo sur les réseaux sociaux, le contexte a été déformé et l’homme arrêté par erreur est devenu “agent du FBI”, sans qu’aucune vérification ne soit avancée ni aucun élément de la vidéo permettant de l’affirmer.

L’agence de presse internationale Reuters confirme bien que la vidéo date de 2019. En effet, le 1er juin de l’an passée, la police de Rochester (USA) avait publié un communiqué, suite à la diffusion de ladite vidéo, pour expliquer qu’elle avait cru reconnaître un homme recherché pour agression, avec mandat d’arrêt. La police de Rochester avait écrit que : “Les agents ont estimé qu’ils avaient des soupçons raisonnables pour arrêter l’individu et vérifier son identité. Pendant la brève arrestation, des pièces d’identité ont été retrouvées montrant qu’il n’était pas l’individu contre lequel les officiers savaient qu’il avait un mandat. L’individu a été immédiatement libéré. Contrairement aux rumeurs des médias sociaux, l’individu n’était pas un agent du Federal Bureau of Investigations (FBI)“.