USA : la police américaine frappe des journalistes australiens (VIDÉO)

Ces images choquantes filmées lundi près de la Maison Blanche, montrent un cameraman être frappé par un policier. Tim Myers accompagnait la journaliste australienne Amelia Brace. Les deux couvraient les manifestations contre les violences policières, à la suite du décès de George Floyd.

Lundi, un caméraman australien a été frappé par un policier pendant qu’il couvrait une manifestation près de la Maison Blanche. Juste avant l’agression, la journaliste Amelia Brace venait de dire aux policiers, qu’ils étaient de la presse. Les présentateurs à Sydney qui ont assisté à l’événement en direct ont été surpris par cet acte de violence.

Des policiers en tenue anti-émeute et armés de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc, ont nettoyé la zone sans discernement, pour que Donald Trump puisse se rendre à pied à une église ayant été incendiée pendant le week-end. Après quelques instants, Amelia Brace et son caméraman, Tim Myers, ont poursuivi leur reportage.

La journaliste, scandalisée, a déclaré pour décrire la scène : “Nous avons crié que nous étions des journalistes. Mais ils s’en fichent, ils nous ont poursuivis. Comme vous le voyez, ils tirent des balles en caoutchouc sur tout le monde, il y a des gaz lacrymogènes et maintenant nous sommes vraiment encerclés. Vous avez vu la façon dont ils ont traité mon caméraman, ils sont assez violents et ils ne se soucient pas de qui ils ciblent en ce moment”.