Blessé en scooter par la police : “Ils sont partis et m’ont laissé seul par terre” (VIDÉO)

Ce jeudi 21 janvier aux alentours de 14 heures, une voiture de la police municipale de Strasbourg patrouillant dans le quartier de l’Elsau. Là, un jeune homme de 19 ans roulait en scooter de son côté. Et il y a eu une accident. La police était en tort. On aurait pu croire qu’en tant que forces de l’ordre et représentants de l’Etat, les policiers qui avait heurté le scooter auraient été aidé le jeune homme qui était tombé. Ce n’est pas ce qui s’est passé. Le jeune homme explique : “Ils ont pris la fuite et m’ont laissé seul au sol”.

Il était à peu près 14 ce jeudi 21 janvier, quand un jeune scootériste de 19 ans a chuté après avoir croisé la police municipale à l’Elsau (quartier de Strasbourg). Les policiers municipaux ne l’ont pas aidé ni appelé les secours. Le jeune blessé, à terre, au sol, les a même vu prendre la fuite.

De leur côté, les policiers ont déclaré avoir été caillassés. Une version contredite par plusieurs témoins de la scène.

“Les caméras pareleront”

« Pour l’instant, c’est ma parole contre celle des policiers. Mais les caméras parleront. » Le jeune homme a le bras en écharpe sous sa veste grise. Vers 14 heures, jeudi 21 janvier, il conduisait son scooter, sans casque, le long de la rue Mathias Grünewald à l’Elsau, quand il croise une voiture de la police municipale : “Elle s’est mise à faire des zig-zag, ça m’a fait peur. Quand je suis arrivé à leur niveau, j’ai été percuté par la voiture et je me suis retrouvé au sol.”

Percuté une seconde fois

Le jeune homme de 19 ans raconte s’être relevé pour reprendre son scooter. Il dit avoir été touché par la voiture de police en marche arrière. C’est ce second choc qui l’aurait mis KO, et lui aurait déboité l’épaule. Rencontré moins de 24 heures après les faits, le jeune admet un souvenir assez flou dès la première chute. L’état de choc y est peut-être pour quelque chose. Il n’a presque pas dormi de la nuit. Sa douleur à l’épaule lui fait rappeler sans cesse cette scène qui l’a traumatisé.