Violences policières : Darmanin s’en prend aux footballeurs Mbappé et Griezmann (VIDEO)

En France, les violences policières sont devenues un véritable sujet de société qui oblige régulièrement le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à se positionner. Ce dernier, sans vraie surprise, prend quasi systématiquement le parti des forces de l’ordre, même parfois quand elle commet des violences contre la population. C’est manifestement un signe de la droite car on se rappelle des mots du député du parti Les Républicains, Christian Jacob, qui avait dit que les violences policières n’existaient tout simplement pas.

En effet, le ministre de l’Intérieur a fortement critiqué “l’absence de réaction de Kylian Mbappé et d’Antoine Griezmann en ce qui concerne les violences subies par des agents des forces de l’ordre” lors des manifestations organisées en France le week-end dernier. Il faut rappeler que les deux footballeurs en question avaient pris position sur Twitter, dénonçant les violences subies par le producteur Michel Zecler, lors de son interpellation la semaine dernière. Evénement dont il est indéniable que les policiers ont commis des violences policières, ce que même Darmanin n’a pu nier.

Ce jeudi 3 novembre en matinée, le ministre de l’Intérieur est revenu sur les faits récents de violences policières qui ont émaillé le débat public, et notamment sur l’affaire Michel Zecler, ce producteur de musique, interpellé violemment à son domicile la semaine dernière. Il s’en est pris à Mbappé et Griezmann à cette occasion.

Le ministre Darmanin a vivement critiqué le silence de deux footballeurs en ce qui concerne les violences faîtes contre les agents des forces de l’ordre lors des manifestations à Paris. Gérald Darmanin a déclaré au micro de RTL : “Pour respecter, il faut être respectable. En même temps, je trouve que certains ont la dignité sélective. On peut aussi être particulièrement blessé à ce que représente notre pays, le drapeau français, lorsqu’on voit une commissaire de police qui doit désormais porter une attelle en fer à la place de son bras parce qu’elle a pris un pavé alors qu’elle essayait de secourir des personnes, qu’un major de 50 ans a été roué de coups à terre et que, plutôt de lui porter secours, on prend son téléphone et on filme.”

Darmanin indigné par les commentaires, pas par les violences policières

Suite aux manifestations, émaillées de violence, qui ont eu lieu le week-end dernier, Gérald Darmanin avait rendu visite aux forces de l’ordre (dans le 17ème arrondissement, commissariat d’où viennent les policiers ayant frappé Michel Zecler, un faux pas pour le ministre, par ailleurs). Il avait alors indiqué “avoir eu mal à ma France en n’entendant aucune réaction de footballeurs millionnaires au sujet des 98 policiers blessés samedi”. Le ministre rebondissait alors sur les récentes déclarations d’Antoine Griezmann, qui n’avait pas hésité à l’interpeller sur les réseaux sociaux en critiquant ouvertement les violences faîtes à Michel Zecler.

Il faut préciser que les deux footballeurs attaqués par le ministre Darmanin n’ont fait que partager la vidéo sur leur compte Twitter respectifs. Kylian Mbappé n’a écrit aucun commentaire au-dessus de la vidéo de Loopsider montrant l’agression policière de Michel Zecler (voir ci-dessous).

“J’ai mal à ma France !”, avait alors scandé sur Twitter Antoine Griezmann, en mentionnant le compte du ministre de l’Intérieur.

Darmanin est donc indigné davantage par les dénonciations des violences policières, parfois très légères ou des simples partages sur les réseaux sociaux, que par les violences policières elles-mêmes. Cela en dit long.

Voici un rappel des faits de l’agresssion par la police sur Michel Zecler.

*Photo de couverture : capture d’écran de Gérald Darmanin au micro de RTL ce 3 décembre – RTL (copyright)