Des policiers ont tabassé pendant 20 minutes une personne racisée… mais ils étaient filmés (VIDEO CHOC)

Les faits ont eu lieu ce 21 novembre en France, plus précisément à Paris. Dans le contexte de la loi Sécurité globale qui crée des remous et qui est dénoncée comme une atteinte à la liberté d’expression (par des journalistes, des citoyens, et même des hommes et femmes politiques de LREM, c’est dire), la police a encore fait parler d’elle.

En effet, un homme, Michel, a été roué de coups par plusieurs policiers comme en attestent ces images sur la vidéo. Il s’agit là d’une scène véritablement choquante. Par ailleurs, apprend-on dans la vidéo réalisée par le média français Loopsider, que neuf autres artistes ont également été violentés par les forces de l’ordre. La raison à cela ? Le non-port du masque.

La police a menti sans savoir qu’elle était filmée

Dans leur version des faits, la police a déclaré, explique le journaliste de Loopsider dans la vidéo, que la victime “aurait tenté de se saisir d’une arme de service d’un des agents”, ce qui aurait expliqué, pour eux, leur geste et leur violence. Or, ces agents ne savaient pas une chose : ils étaient filmés !

Il y avait des caméras de surveillance et, pour la scène dans la rue, des voisins ont également sortis leurs téléphones portables pour enregistrer la scène.

Cela a mis à mal leur version des faits comme il se doit et cela les a mis, en plus, dans une position très inconfortable de justification de leur mensonge. Voici la vidéo ci-dessous.

Toutefois, il faut rappeler qu’avec l’article 24 de la loi sur la Sécurité globale, de telles diffusions d’images de violences policières (qui sont récurrentes en France) seraient illégales.