France: Mélenchon a annoncé qu’il serait candidat à l’élection présidentielle de 2022 (VIDEO)

Jamais deux sans trois ? Déjà prétendant à l’Elysée en 2012 et 2017, Jean-Luc Mélenchon a pratiquement officialisé dimanche 8 novembre sa candidature à l’élection présidentielle de 2022.

Alors qu’il était invité du journal télévisé de TF1, le chef de file de La France insoumise (LFI) a répété sa volonté de “proposer” sa candidature, tout en demandant “une investiture populaire”. Jean-Luc Mélenchon l’a tout de suite après annoncé sur internet, cette même soirée du 8 novembre. Le président de groupe LFI à l’Assemblée Nationale, a ainsi déclaré sur TF1 et sur internet qu’il ne sera définitivement en lice que lorsque 150 000 citoyens auront appuyé sa candidature via une plateforme en ligne. “Aujourd’hui, seuls 500 élus le peuvent. Je soutiens l’idée que les citoyens puissent investir un candidat”, a-t-il expliqué.

Contrer Le Pen et Macron

Le tribun sait qu’il part affaibli par rapport à sa 4e place de 2017 (19,58% des voix), alors même qu’il devra faire progresser ce score pour se qualifier au second tour. Son image a particulièrement été atteinte par sa réaction colérique à la perquisition au siège de LFI en 2018.

Les sondages le placent pour l’heure très loin d’Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Dans sa configuration la plus favorable à Jean-Luc Mélenchon (où il serait le seul candidat de gauche), la dernière étude Ifop-Fiducial pour Le Journal du dimanche et Sud Radio ne le crédite que de 15% des intentions de vote.

“Je ne crois pas que ce soit sur cette ligne-là que la gauche puisse remporter l’élection présidentielle”, a taclé dimanche l’ancien président François Hollande sur France 3. Pour un député insoumis cité par l’AFP, il faudra aller chercher les abstentionnistes pour espérer faire mieux qu’en 2017 : “Jean-Luc sera à nouveau un candidat qui se veut populaire, apportant des solutions aux crises sociale, écologique et démocratique”.