Islamophobie : le gérant de Vival Bonfa à Nîmes refuse à présent les femmes voilées dans son magasin

Cette image a fait le tour de la toile et des réseaux sociaux, notamment Facebook. En effet, le message est ce que l’on peut simplement qualifié de racisme et de discrimination assumée. Cette feuille de papier prise en photo et partagée par l’auteur lui-même, le gérant Jean-Vincent Landi, sur internet a choqué beaucoup d’internautes. Il y est écrit noir sur blanc : “A compter de ce jour, toute personne voilée, ne sera pas autorisée

Hormis les fautes de ponctuation qui traduisent une méconnaissance des règles de la langue française, ce message est incontestablement raciste, car il cible une communauté, et sexiste, car il cible des femmes.

Message posté à l’entrée du magasin Vival Bonfa par le gérant Jean-Vincent Landi, à Nîmes, France – DR

Le groupe Casino a réagi et condamné ce message ce 29 octobre en soirée.

Une page de boycott du magasin lancée sur internet

Immédiatement, une page de boycott de ce magasin a été créée en réaction à la publication de Jean-Vincent Landi. On a pu y lire : “Le virus du racisme est plus virulent que le coronavirus. Au moins pour ce dernier il y aura un vaccin!Il y avait les mêmes affiches dans une certaine Allemagne à une certaine époque! Le retour de l’histoire?”