Nice : trois morts suite à une attaque au coûteau, l’enquête est en cours en ce moment

Suite à une attaque au couteau : trois morts, le parquet antiterroriste saisi et Emmanuel Macron attendu sur place, ce que l’on sait à 10h30.

Lors d’un point presse, le maire de droite de Nice Christian Estrosi a précisé plusieurs éléments sur l’attaque perpetrée au sein de l’église Notre-Dame ce matin qui a fait trois morts selon des sources policières à l’AFP.

“Nice, comme la France, est en train de payer un tribut beaucoup trop lourd en étant une fois de plus victime de l’islamofascisme. Il ne fait aucun doute que l’auteur de ces actes qui n’a cessé de répéter en boucle devant nous Allah Akbar alors qu’il était médicalisé sur place, affichait les motivations de son acte” a-t-il déclaré alors que l’attentat qui a fait 86 morts le 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais est dans toutes les mémoires.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour “assassinat” et “tentative d’assassinat”, précise l’AFP.

Alors que le bilan fait actuellement état de trois morts, Christian Estrosi a précisé qu’au moins deux corps se trouvaient à l’intérieur même de l’église.  À l’intérieur de l’église se trouvent également des “objets douteux”, a précisé le maire alors qu’une forte explosion résonnait derrière lui témoignant du travail des démineurs.

Sans employer le terme de décapitation, Christian Estrosi a indiqué que les victimes avaient été tuées “de manière horrible” dans un acte qui “correspond au moyen utilisé sur Samuel Paty”.

Le maire de droite de Nice a indiqué avoir demandé que toutes les églises de la ville soient mises sous surveillance et fermées ainsi que tous les autres lieux de culte de la ville. Il a également indiqué avoir reçu un appel d’Emmanuel Macron et précisé que le chef de l’État allait se rendre à Nice, une information confirmée par l’Elysée.