Carcassonne : bagarre entre militaires et policiers en civil, leurs collègues ont dû les stopper

Les événements se sont déroulés dans la nuit de ce jeudi 17 à vendredi 18 septembre dans les rues de Carcassonne. Un des policiers présent a eu le nez cassé. C’était une bagarre à première vue des plus classiques. Toutefois, elle a réveillé les riverains d’une rue de ce ville de l’Aude. Les protagonistes, eux, l’étaient moins, “classiques”.

Commencée à l’intérieur d’un bar, la bagarre alcoolisée s’est poursuivie sur la voie publique. Les policiers sont alors intervenus… avant – surprise – de rapidement reconnaître deux de leurs collègues en civil. Ces derniers se battaient avec trois militaires du 3e régiment parachutiste d’infanterie de marine.

« Ça a duré une bonne demi-heure, avec des gens qui se battaient à différents endroits de la rue, avant que la police n’intervienne. J’ai rarement vu ça », a témoigné un riverain. Les raisons de cette embrouille, révélée par le journal local L’Indépendant, sont encore à définir.

Images à venir

Les images de vidéosurveillance de la ville permettront peut-être d’en savoir plus.

Les deux policiers, dont l’un a été pris en charge à l’hôpital pour un nez cassé, ont décidé de porter plainte.

Les trois militaires, âgés de 23 ans pour deux d’entre eux et de 25 ans pour le dernier, ont eux été relâchés après une journée de garde à vue. L’officier de communication du 3e régiment parachutiste d’infanterie de marine a assuré que le régiment et son chef de corps « condamnaient tout ce qui s’est passé ».