Covid : asymptomatique ? fortement affecté par le virus ? De nombreux facteurs entrent en jeu

Une chose semble manifestement observable : nous ne sommes pas tous égaux. face à la maladie. Le Covid-19, à l’instar de tant d’autres pathologies d’ailleurs, en est une belle illustration. Pourquoi certaines et certains d’entre nous vont-elles ou ils être atteints du virus et d’autres pas ? Pourquoi, parmi les personnes infectées, les uns resteront asymptomatiques, d’autres développeront une forme légère ou modérée, et d’autres encore une forme sévère, critique au point d’y succomber ?

Depuis l’arrivée de ce qu’on appelle communément le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), les recherches – notamment sur l’immunité – ont décuplé.

Asymptomatique ou fortement atteint ? Les causes sont multiples

Le Professeur Jean-Cyr Yombi, infectiologue aux cliniques universitaires Saint-Luc (Bruxelles), a passé en revue les plus récentes études afin de faire le point sur la question, en l’état actuel des connaissances scientifiques et médicales sur le Covid. Il dit : “Si des facteurs de risque qui favorisent les formes sévères tels que l’âge (principalement), les maladies associées (hypertension artérielle, diabète, obésité, maladies cardiovasculaires, cancers, maladies chroniques du foie et des reins, immunodépression) sont bien décrits, ces facteurs de risque n’expliqueraient pas complètement pourquoi telle personne ou une autre va évoluer soit vers une forme légère soit vers une forme sévère. Clairement, d’autres facteurs doivent jouer : génétiques, ethniques, environnementaux ou encore une immunité croisée avec les coronavirus saisonniers responsables des rhumes”.