“Il m’a sauvé” déclare la policière qui avait été frappée et “sauvée” par un riverain

La police a fait usage de violence pendant la manifestation et l’après-manifestation qui demandait justice pour Ibrahima, ce mercredi 13 janvier dernier. Kelly, 37 ans, la policière de la réserve fédérale qui a été “tabassée”, selon sa version, par des émeutiers ce mercredi à Schaerbeek a tout de même précisé un fait : une personne présente dans le quartier au moment des faits, soit un manifestant soit un riverain, lui est venu en aide pour la sortir de cette situation compliquée. Elle a précisé que ces collègues et un “marocain” l’avait aidé. Mais pourquoi préciser la nationalité de l’homme ?

Voici les bilans matériel et humain du rassemblement «Justice pour Ibrahima» qui a malheureusement viré à l’émeute ce mercredi ainsi que le témoignage de la policière qui a été tabassée par des émeutiers…

Pourquoi préciser qu’il était marocain ?

Les images suggéraient le pire. La policière Kelly, 37 ans, de la réserve fédérale a été renversée mercredi et frappée par des manifestants jusqu’à ce qu’elle cesse de bouger. La femme a été admise à l’hôpital avec des symptômes de paralysie mais se rétablit bien. «J’aurais pu payer ça avec la mort. Mes collègues et un Marocain intervenu m’ont sauvé ».

Un jour après les faits, les choses s’améliorent. «Je viens de sortir de l’hôpital. Hier soir, la sensation de picotement dans mes jambes a disparu. Tout cela fait mal, bien que les analgésiques aident…