Ils manifestent pour la justice pour Ibrahima, décédé après arrestation policière (VIDEO)

Les faits ont eu lieu ce 9 janvier en soirée à Bruxelles, Belgique, et plus particulièrement à Saint-Josse, à proximité de la gare du Nord. Ce soir-là, un jeune homme âgé de 23 ans, Ibrahima, a été arrêté par la police communale et une heure et demi plus tard était déclaré mort. Les circonstances qui entourent la mort d’Ibrahima sont floues et des contradictions ont déjà été notées, dans la version policière.

La presse avait rapporté la parole de la police comme quoi “Ibrahima n’avait pas respecté le couvre-feu”, qui a été rendu obligatoire à Bruxelles depuis un certain nombre de semaines maintenant pour contrer la diffusion du virus. Or, le décès du jeune homme a été enregistré par un médecin à 20h22, soit environ une heure et quarante minutes avant.

Il apparait aussi qu’Ibrahima était en train de filmer un contrôle de police, ce qui n’aurait pas plu à agents présents qui l’auraient embarqué au poste. Sur son cadavre, en outre, la famille a pu constater des hématomes. Comment se les est-il faits ? La question reste ouverte mais la piste d’une violence policière n’est pas à exclure puisqu’un des policiers est d’ores et déjà en garde à vue et que le Comité P a ouvert une enquête.

“Ibrahima n’avait pas pris de stupéfiants

Pour cette manifestation, des milliers de personnes semblent avoir répondu présents et se sont donc rassemblés devant le commissariat de Saint-Josse où se sont déroulés les tragiques événéments. Alexis Deswaef, défenseur des droits humains et avocat de la famille, était présent et il a déclaré : “Ibrahima n’avait pas pris de stupéfiants, contrairement à ce qui a été dit. Aucun élément de l’enquête ne permet de prouver cet élément”.

Pour voir la vidéo de la manifestation d’ODP news.