Bruxelles: le bourgmestre P. Close veut légaliser le cannabis… pour rassurer la gauche de l’attitude de sa police ?

La question a été posée sur les réseaux sociaux par des internautes. Il faut rappeler aussi que lors de la manifestation du collectif La Santé en lutte qui a eu lieu ce mois de septembre, on avait vu un homme asperger de gaz un manifestant en train de se faire violenter. Il n’était pas policier. Le commissaire Vandersmissen l’avait vu et n’avait rien fait, simplement un geste pour qu’il arrête. C’était à la rue Royale, à Bruxelles. Le commissaire Vandersmissen a été retiré de ses fonctions de chef d’intervention depuis. Il est par ailleurs très critiqué par des mouvements, associations ou simplement des citoyens, déjà par le passé pour diverses manifestations à Bruxelles.

La gauche (au moins en partie) critique depuis un certain temps la non prise en main de la police par Philippe Close. En tant que bourgmestre, il en a la charge et a du pouvoir. A-t-il attendu que ça aille trop loin (qu’un reporter use d’une bombonne de gaz sur un manifestant, couvert par la police) pour intervenir ? On ne sait pas, à ce stade. Toujours est-il que Philippe Close est moins intervenant dans les affaires de la police que son prédécesseur Yvan Mayeur.

Oui au cannabis, non à l’alcool : un paradoxe de Philippe Close ?

En outre, le bourgmestre de Bruxelles (et vice-président du PS) estime qu’il est “temps d’arrêter l’hypocrisie sur ce dossier et appelle la Vivaldi à s’en emparer”. Par ailleurs, dans le même temps, Philippe Close va prendre un arrêté pour interdire l’alcool. Quels sont donc les produits qu’il veut bien autoriser ? Cela est-il cohérent ?

En effet, le périmètre soumis à cette nouvelle réglementation (d’interdiction de l’alcool) est largement étendu par rapport à la première interdiction lancée le 1er février dernier sur le seul piétonnier bruxellois. Ce périmètre englobera à l’avenir une bonne partie de l’hypercentre de la capitale sans pour autant s’étendre jusqu’à la Grand Place.

Cet arrêté viserait-il les sans abri ?

L’arrêté du bourgmestre sera pris ce lundi 5 octobre. Il court pour une année entière. Il sera toujours autorisé d’acheter de l’alcool dans les magasins et de consommer de l’alcool en terrasse.

On peut donc penser que oui, puisque les sans abri sont ceux qui souvent boivent en rue et qui n’ont pas d’endroit où aller par définition. Souvent, ils sont rejetés des bars ou n’y vont simplement pas à cause des prix.

Que pensr de tout cela ?