Bruxelles : le 5 octobre l’alcool sera interdit en rue par le bourgmestre… une mesure anti sans-abri ?

Dès le 5 octobre, les personnes qui boivent une canette de bière enfreindront l’arrêté de la ville de Bruxelles. Cet arrêté consiste à interdire la consommation d’alcool tous les jours 24h/24 dans l’espace public dans un périmètre étendu allant du boulevard Anspach au boulevard Baudoin en passant par le quartier Sainte-Catherine.

Philippe Close, bourgmestre PS de la Ville de Bruxelles, avait déjà interdit la consommation d’alcool dans l’espace public sur le piétonnier entre 22 h et 6 h du matin. Il a décidé d’étendre l’arrêté à un plus grand périmètree donc. L’argument invoqué par les autorités communales serait les plaintes des habitants et des commerçants.

Répression anti sans-abri ?

Les personnes qui s’installent, dont certains sont sans-abri, à présent dans le quartier Sainte-Catherine le font parce qu’ils ne peuvent aller sur le piétonnier. De fait, ils en ont été chassés.

Sans-abri de Bruxelles- DR (Facebook)

Philippe Close a donc décidé d’aller plus loin et de créer un périmètre sans alcool plus élargi. Un sans-abri depuis presque 20 ans a déclaré à ce sujet, avec humour : “Ce sont les autres qui créent des soucis”. Et quand on lui parle de l’arrêté alors qu’il a une blonde dans la main, il rigole : “Si des policiers arrivent je cache ma bouteille sous les couvertures mais ils le savent. Je suis connu ici. Je ne fais pas de bruit. Quand j’ai bu assez, je vais me coucher dans l’entrée du métro par exemple”.

Philippe Close, et la police dont il dépend et qu’il semble ne pas contrôler tout à fait (voir l’épisode du commissaire Vandersmissen qui a laissé un reporter – dont il est peut-être proche ? – posséder une bombonne de gaz et asperger un manifestant), est-il en train de serrer la vis au détriment des libertés ? Est-il en train de s’attaquer aux sans-abri ? La question a été posée sur les réseaux sociaux…