Bruxelles : il baisse son masque pour fumer une cigarette, la police lui met 250 euros d’amende

Depuis mercredi dernier, il est obligatoire de porter son masque sur l’ensemble du territoire de la région de Bruxelles-Capitale (et ce, où qu’on se trouve dans les 19 communes). Il y a toutefois des exceptions à cette règle drastique : notamment la pratique de sport (jogging ou autre, à l’extérieur) ou pour ceux ayant un handicap. Mais pour fumer, il existe un flou. Un flou dont ont profité des policiers pour mettre 250 euros d’amendes à Selim, un travailleur de l’horeca.

Selim a donc un emploi dans le secteur de l’horeca. Il y a plusieurs jours, un PV lui a été dressé par des policiers alors qu’il était en train de fumer à l’extérieur, à la sortiede son lieu de travail, comme le font énormément de gens. Selim explique à RTL : “J’ai retiré mon masque. Je commençais à fumer ma cigarette et une équipe de policiers passait dans la rue. Pensant que je ne faisais rien de mal, j’ai continué de fumer ma cigarette devant eux.”

Sanction immédiate : un excès de zèle des policiers ?

Des policiers passaient par là, et l’ont approché en lui signalant qu’il ne respecte pas la règle obligatoire. Selim tente de défendre sa cause, expliquant qu’il était seul et qu’il ne pouvait faire autrement que baisser son masque pour fumer sa cigarette. Les policiers n’en ont eu que faire : une sanction est tombée pour le jeune employé d’un secteur les plus durement touché par la crise. “Ils me demandent de présenter ma pièce d’identité et ils me disent très clairement que je vais recevoir une contravention“, a-t-il déclaré.

Interdiction de fumer dans l’espace public ?

RTL Info s’est posé la question de savoir si cette amende à Selim “reviendrait à dire que fumer dans l’espace public à Bruxelles est aujourd’hui interdit”. Ce média a posé la question à la police locale de la capitale : “elle refuse de s’exprimer“, apprend-on.

Ce serait au Centre de crise de clarifier. “Ce sont les autorités locales qui déterminent quelles sont les mesures, affirme pourtant Antoine Iseux, porte-parole du Centre de crise. Peut-on faire du vélo avec ou sans masque ? Peut-on fumer une cigarette ou manger son sandwich dans un parc ? Ce sont des détails que vous allez retrouver sur les sites web des communes concernées.”

Pourquoi s’en être pris à Selim ?

La gestion de la crise sanitaire semble n’être pas claire. Ce qui fait que les policiers peuvent se permettre une liberté d’action plus grande. Hormis les personnes faisant du sport physique sur la voie publique et les personnes avec handicap sont dispensées du masque.

De ce fait, la police semble d’un policier à l’autre être moins zélée. Y a-t-il eu du racisme dans l’amende que Selim a reçue lorsqu’il fumait une cigarette ? La question peut se poser lorsqu’on voit cette image, trouvée sur Facebook et qui montre une jeune fille, à la sortie d’un établssement comme Selim, et qui tient son masque en main (alors que Selim l’avait juste abaissé).

Points de vue des gens sur cette affaire

Pour moi, c’est un peu difficile vu que je fume“, “Si c’est juste pour fumer et qu’après, tu remets (le masque), il n’y a pas de problème“, “S’il est à côté de quelqu’un, c’est préférable qu’il le garde mais s’il n’y a personne à côté de lui, je ne vois pas l’inconvénient de fumer sa cigarette“, ont expliqué trois personnes à RTL.

Sur internet, on a pu lire ce genre de commentaires : “Ils retirent des droits petit à petit, ils grignotent notre liberté jusqu’au jour où on passera en dictature“. Des propos qui sonnent durs. Un autre internaute a écrit : “Même les policiers fument, sans masque évidemment !

*La photo de couverture ne montre pas les protagonistes et sert uniquement d’illustration