Bruxelles : un Aïd pour les plus démunis dans la commune de Schaerbeek

Les préparatifs pour que l’Aîd El Kebir de cette année ont été faits depuis des jours par quelques dizaines de femmes. Le but ? Que les plus démunis, ceux et celles qui sont en manque de biens de première nécessité puissent, en ce jour de fête, disposer d’un bon repas et d’un soutien de la communauté. Pour beaucoup, ce n’est pas négligeable. Au menu ? Des plats divers et variés mais surtout des spécialités marocaines.

Ces préparatifs ont pu avoir lieu dans l’église Sainte-Suzanne, dans la commune de Schaerbeek, au nord de Bruxelles, en Belgique. BX1, la chaine bruxelloise, s’est intéressée à cette initiative, pour un événement des plus important du calendrier pour la communauté musulmane. Cette année, au vu de la crise sanitaire, il a fallu s’adapter. Elles l’ont fait. Le fait que cela ait eu lieu dans l’église Sainte-Suzanne est aussi un symbole fort, celui de la solidarité interreligieuse, des chrétiens et des musulmans qui se côtoient à Bruxelles, et qui ne sont pas forcément toujours en contact. Un bel élan de solidarité qui a été salué par des fidèles musulmans, également.

“Il faut faire plaisir aux démunis, qui sont à la rue”, a déclaré une femme, Fatima Lamallem, faisant la cuisine en compagnie de bien d’autres, “ils n’ont pas l’occasion de fêter avec leurs familles ou leurs amis”.

La solidarité et le partage sont les maître-mots de ces femmes qui ont cuisiné toute la journée pour réaliser des colis alimentaires destinés aux plus démunis. Des plats de fête pour célébrer l’Aïd el-Kebir dans un esprit de fête, malgré la crise sanitaire du Covid-19. BX1 a réalisé une petite vidéo à ce sujet.