Un bruxellois a créé un “mème” sur Close et Wilmès tournés en dérision pour avoir annulé la foire du Midi

Il s’agit là d’un “mème”, une image composée sur laquelle les dialogues ont été inventés et ajoutés par la suite. Il en existe des très connus pour tous types de situations d’actualité. On connait ceux avec The Rock dans une voiture ou ceux avec Johnny Depp et un enfant sur un banc qui ont été tournés à toutes les sauces imaginables. Elles ont pour but de tourner en dérision une personne ou une situation.

Cette fois-ci, il s’agit du bourgmestre de la ville de Bruxelles, Philippe Close, et de la première Ministre belge, Sophie Wilmès. Sur cette image qui circule sur les réseaux sociaux, on peut lire un dialogue fictif humoristique entre les deux responsables politiques au sujet de la foire du Midi et de son annulation… après que les forains aient tout installé et qui communiquaient il y a très peu de temps encore sur les réseaux sociaux pour se réjouir de l’événement en invitant le public à venir. Peine perdue puisque l’événement est annulé désormais.

Photo de Rash ID.
L’image qui tourne sur les réseaux sociaux et qui tournent en dérision Philippe Close, bourgmestre de Bruxelles-Ville et Sophie Wilmès, première Ministre belge

La colère est toutefois forte chez les forains

La foire du Midi (Bruxelles) est annulée pour l’année 2020. Philippe Close l’a déclaré : “Il n’est plus possible de tenir cet évènement vu les nouvelles mesures définies par le Conseil national de sécurité“. Sur la page Facebook de la foire, on pouvait lire : “Comme chaque année, la foire du Midi est attendue par toutes et tous. La sécurité y est sans cesse renforcée. Sur plus de 130 attractions différentes, la foire du Midi de Bruxelles vous apportera une bonne dose de divertissement. ainsi que des réductions valables durant toute la foire du Midi. Il suffit d’imprimer vos bons de réductions ci-dessous“.

Mais les choses ont très vite changé, au grand dam des forains… qui avaient déjà tout installé. L’annulation est préférable pour eux que le fait d’accueillir quelques centaines de personnes, ont-ils également déclaré sur la page Facebook de la foire du Midi.

Toutefois également du côté des forains, c’est encore l’incompréhension qui prévaut. “L’arrêté ministériel du 30 juin indique que les foires et marchés ne sont pas des événements. Nous ne pensons donc pas être concernés par la limite de 200 personnes. Mais durant la conférence de presse, c’était très ambigu. Nous demandons à la chancellerie de la Première ministre de clarifier cela”, a déclaré Dimitri Delforge, le représentant du syndicat des forains, au sortir de la réunion avec les responsables.