Les employés du Tribunal ont commencé une grève et vont la tenir jusqu’à vendredi

Ce mardi 23 juin a été le premier jour d’arrêt temporaire au Tribunal de Bruxelles les greffiers et l’ensemble des employés dudit tribunal de la jeunesse Il y avait eu une discussion à ce sujet vendredi 19 juin. Et cela n’a pas été concluant pour le personnel et ses représentants. La raison du mécontentement est le manque de personnel au tribunal de première instance de Bruxelles.

Pour les syndicats, c’est flagrant. Ainsi, en front commun, ils ont déposé un préavis de grève, couvrant les employés dès aujourd’hui, mardi 23 juin. “Ils espèrent une réunion avec le cabinet du Ministre début de semaine prochaine. Dans l’attente, nous proposons de commencer des actions à partir de ce mardi 23 juin“, ont-ils déclaré dans leur communiqué de presse.

Ils ont donné deux axes d’action

Les syndicats et les employés représentés par eux ont expliqué : “Nous proposons d’abord un arrêt de travail de 59 minutes pendant toute la semaine, dès le 23 juin. Et pour ce qui est du Tribunal de Jeunesse, nous dévierons systématiquement toutes les consultations de dossiers vers le greffe central”.

🔴 LIVE : grève des employés du Tribunal de la Jeunesse de BruxellesCe mardi 23 juin a été le premier jour d’arrêt temporaire au Tribunal de Bruxelles les greffiers et l’ensemble des employés dudit tribunal de la jeunesse Il y avait eu une discussion à ce sujet vendredi 19 juin. Et cela n’a pas été concluant pour le personnel et ses représentants. Lire notre article sur le sujet : https://odpnews.com/politique/2020-06-23-greve-employes-greffiers-tribunal-bruxelles

Publiée par ODP news sur Mercredi 24 juin 2020
Rassemblement de ce 23 juin devant le Tribunal de Jeunesse de Bruxelles © Lhoussaine Ouachen

Concrètement, hormis celui du mardi 23 juin 2020 de 11 heures à 11 heures 59, il y aura des arrêts de travail mercredi 24 juin 2020 de 10 heures à 10 heures 59, jeudi 25 juin 2020 de 10 heures à 11 heures 29 et vendredi 26 juin 2020 de 14 heures 15 à 15 heures 14. “Lors de chaque arrêt de travail, qui va durer 59 minutes, tous le personnel devra se rendre devant le bâtiment PORTALIS”, ont-ils précisé.

Pour le Tribunal de la Jeunesse, cela se passera de la façon suivante, ont-ils mentionné dans le communiqué de presse : “l’employé devra téléphoner au greffier, qui apportera le dossier au greffe central”. L’impact attendu des grévistes sera la prolongation du temps d’attente, le nombre limité de consultations vu la crise sanitaire, etc.).

Ils ont fait appel à la solidarité de tous : “Nous comptons sur la présence de bon nombre d’entre vous pour soutenir les actions. Merci de diffuser l’information afin que l’on soit nombreux. L’ensemble des collaborateurs et greffiers du tribunal de la jeunesse.”