Ixelles : 1500 personnes se sont rassemblées, officialisant la fête la fin du confinement (VIDÉO)

Cette nuit du samedi 20 juin au dimanche 21, il n’y a pas eu qu’à Anderlecht qu’il y a eu des rassemblements conséquents, en cette fin de vague d’épidémie de Covid. Une autre commune bruxelloise a également été le théâtre d’une fête : Ixelles. Cela s’est passé sur la place Sainte-Croix, devant l’église et juste à côté de la célèbre place Flagey.

Les chiffres sont impressionants lorsqu’on sait qu’il y très peu de temps l’obligation était faite de ne voir personne d’autres que les personnes sous son toit. Là, c’est terminé : 1 500 fêtards se sont réunis sur la place Sainte-Croix, près de Flagey, ce samedi 20 en soirée. Au programme une fête en plein air, en cet été qui débute. Une vidéo publiée cette nuit sur Facebook a déjà été vue plusieurs dizaines de milliers de fois. La police de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles est intervenue vers une heure du matin pour disperser la foule mais les fêtards se déplaçaient à chaque fois vers un autre lieu.

“Il y avait beaucoup de monde. Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées. Nous avons invité les gens à se déplacer, mais ils avaient envie de rester après la fermeture des établissements (bars, restaurants,…) vers 1h du matin” , a indiqué Ilse Van de keere, la porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles sur le site d’RTL. “Quand ils quittaient un lieu, ils allaient se rassembler vers un autre endroit. Ils sont ainsi passés de la place Flagey à la place Saint-Croix, à l’Abbaye d’Ixelles ou encore au bois de la Cambre. À chaque fois, les règles de distanciations n’ont pas été respectées. Cela a duré une bonne partie de la nuit.” Aucun procès verbal pour non respect des règles de distanciation sociale n’a été dressé, explique le site d’information.

L’événement a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux, souvent de façon négative : :“Lamentable. Tant de gens se privent de voir leurs proches, d’embrasser leurs petits-enfants et de revivre normalement. Qu’en pensent les restaurateurs obligés d’ouvrir avec 1m50 entre chaque table? Les organisateurs de festivals ou de concerts qui ont dû rembourser leurs clients? Les patrons de bars et de boites de nuit contraints de rester encore fermés?!!” , a commenté une riveraine de la commune d’Ixelles, où ont eu lieu les événements.

Une autre fête en plein air a eu lieu, hier soir, du côté d’Anderlecht. Environ 500 jeunes ont investi un terrain vague du côté de la rue Dante et poussé la techno à fond. La police est intervenue vers 5 h du matin. Aucun procès-verbal n’a été, là encore, dressé contre les fêtards…