Bruxelles : des policiers mécontents ont manifesté ce vendredi à la Place Poelaert

Ce vendredi 19 juin, des policiers se sont réunis devant le palais de justice de Bruxelles, situé à la place Poelaert. Les agents présents, arborant le masque sur la bouche et le nez, ont ainsi formé une haie puis ils ont jeté et leurs brassards et leurs menottes à terre, devant eux. Ils ont voulu faire de ce geste une protestation à l’encontre de toutes les accusations qu’ils disent subir, notamment celles de racisme et de violences policières au sein de l’institution. Le débat fait rage dans la société en effet. Une critique de l’opinion publique depuis plusieurs semaines devient plus intense. Toutefois, en fait, elle est beaucoup plus ancien que cela, et qui peut remonter à Semira Adamu.

Pour eux, les débordements sont des faits isolés, qui relèvent de la responsabilité de tel ou tel agent, mais ne peuvent être suffisant pour jeter l’opprobre sur toute une profession.

Il s’agissait d’une action symbolique, regroupant seulement quelques dizaines d’agents de police, non d’une action massive de la profession.

À la vue de cet événement, certains sur les réseaux sociaux ont néanmoins rappelé les cas d’Adil, de Mehdi et de Mawda, entre autres, toutes des personnes racisées et qui posent question sur les comportements des policiers, à Bruxelles et en Belgique et disant, par exemple, que “les crimes policiers n’ont pas lieu aux Etats-Unis uniquement”.

ODP news a couvert l’événement.

Policiers rassemblés à la place Poelaert pour dénoncer la stigmatisation de leur métier – © Igor Pliner
Un geste symbolique pour les forces de l’ordre se disent victimes d’un bashing – © Igor Pliner
Menottes jetées au sol en signe de protestation – © Igor Pliner