Bruxelles : “montre ta carte”, un journaliste intimidé et repoussé par un policier (manif Black Lives Matter) – VIDÉO

Les faits ont e lieu à Bruxelles, en Belgique, au cours de la manifestation Black Lives Matter. En marge de cet événement, dans une petite rue de la capitale, le journaliste Jérémy Audouard, filmait une arrestation.

Sur les images, on voyait un homme plaqué à terre, avec des policiers sur lui. Les policiers étaient équipés de tout un matériel et de protection : casques à visière, matraques en main.

Alors que le journaliste Jérémy Audouard ne faisait rien d’autre que capter la scène en vidéo, un policier a surgi de nulle part, en courant et a foncé vers lui. Il lui a intimé l’ordre de ne pas filmer et de s’en aller. Quand Jérémy Audouard a déclaré qu’il était journaliste, le policier, visiblement très énervé et tendu par les événements, ou peut-être pour protéger ses collègues et les mettre à l’abri des vidéos, lui a ordonné : “Montre ta carte, montre ta carte, montre ta carte !”, tout en continuant à avancer et donc à repousser le journaliste.

Quand il est arrivé suffisamment à distance, le policier a arrêté. Le journaliste a pu alors montrer sa carte de presse. Cela n’a pas empêché le policier de continuer à hurler et de lui refuser l’accès à la rue, pour qu’il ne s’approche pas trop près de l’homme en train de se faire arrêter et peut-être violenter par ses collègues.

Liberté de la presse en péril ?

Un journaliste hors champ a défendu Jérémy Audouard, mettant le policier en position de faiblesse numérique. Le journaliste qui n’apparait pas à l’écran, a déclaré que “son collègue avait le droit de filmer”.

Jerémy Audouard a tout de même pu capter à distance la scène de l’arrestation de l’homme au sol, au moins en partie.

La question de la liberté de la presse se pose, quand on voit une telle hostilité des forces de l’ordre à l’égard de la profession de journaliste. Sachant que tout un chacun est en droit de filmer l’espace public.

Les journalistes d’ODP News ont également subi des violences policières, elles plus sévères encore, au niveau de la place du Trône à Bruxelles. Du matériel a été cassé, trois journalistes ont été violentés et une ambulance a du venir.

Live Black lives matter

Publiée par ODP news sur Dimanche 7 juin 2020

Live Black lives matter

Publiée par ODP news sur Dimanche 7 juin 2020

Black lives matter#SAYMYNAME #JUSTICEFORFLOYD #GEORGEFLOYD #ICANTBREATHE#StayWoke #Stop_Police_Violence #MoiAussiJaiPeurDevantLaPolice#PoliceViolence

Publiée par ODP news sur Dimanche 7 juin 2020