Covid Belgique : “cette semaine est centrale pour éviter une troisième vague”

Il s’agirait, en cette quasi mi-janvier d’une semaine cruciale pour éviter une troisième vague potentielle. “Sinon il faudra prendre des nouvelles mesures”, déclare des responsables de la santé (et donc du covid plus spécifiquement) en Belgique.

A mesure que le temps passe, la couverture vaccinale (bien que toujours critiquée par certains pour les éventuels risques et le manque de recul de celle-ci) devrait également influencer un éventuel assouplissement des mesures sanitaires à venir. « Mais nous sommes très prudents à ce sujet », a nuancé un vaccinologue. « Nous ne voulons pas donner le sentiment que, parce que vous avez été vacciné, vous pouvez faire n’importe quoi. »

Des millions de doses de vaccin commandées

Aujourd’hui, la Commission européenne a commandé 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer et l’Agence européenne des médicaments (EMA) espère prendre une décision sur l’autorisation de mise sur le marché du vaccin AstraZeneca d’ici la fin janvier. « Le vaccin Johnson & Johnson pourrait également arriver plus tôt que prévu », a ajouté samedi Xavier De Cuyper, de l’Agence fédérale des médicaments (AFPMS) lors de ce briefing. « Fin février est réaliste. »

Par ailleurs, une étude a montré que la vaccination neutralise également la variante britannique très contagieuse, a en outre annoncé Pierre Van Damme. « Ce résultat n’a pas encore été confirmé par d’autres études, mais c’est néanmoins très encourageant. ». Voilà où nous en sommes et les prédictions d’un avenir qu’on ne sait pas encore trop définir en profondeur tant la situation est toujours instable quant à l’évolution de l’épidémie.