La justice homologue la transaction pénale de Moreau : une justice de classe ?

A la mi-décembre de l’année dernière, la chambre du conseil de Liège a homologué la transaction pénale qu’avait sollicitée par Stéphane Moreau dans le dossier Tecteo/Ogeo, a révélé le journal Le Vif.

Christian De Valkeneer, le procureur général a bien confirmé l’information au journal le Vif. Les transactions pénales de Stéphane Moreau et de Marc Beyens dans le dossier Tecteo/Ogeo “ont finalement été homologuées le 16 décembre 2020 par la chambre du conseil de Liège“. Le montant de la transaction pénale n’a en revanche pas été dit.

Le parquet général de Liège avait demandé, en tout et pour tout, le renvoi en correctionnelle de huit personnes dans le cadre du dossier Tecteo/Ogeo. Stéphane Moreau et Marc Beyens sont les deux dernières à avoir transigé définitivement avec la justice, nous a appris le Vif. Six transactions pénales ont donc été conclues avec le parquet général (par Stéphane Moreau, Marc Beyens, André Gilles et trois ex-cadres de la banque UBS) tandis que deux non-lieux ont été prononcés par la chambre du conseil en faveur d’Emmanuel Lejeune et de Hervé Valkeners. Le dossier est donc définitivement clos, souligne Le Vif.

Cette affaire remonte à octobre 2008, lors l’envoi d’une lettre anonyme à la justice dénonçant diverses infractions présumées (abus de biens sociaux, non-respect de la législation sur les marchés publics, emplois fictifs…) dans le chef de Stéphane Moreau, qui dirigeait l’intercommunale Tecteo, devenue Publifin puis Enodia par la suite.

Néanmoins, au vu de l’ampleur du dossier, l’enquête s’est enlisée et le volet Tecteo du dossier s’est “dégonflé“, “faute de vision globale, à cause de l’éparpillement des devoirs d’enquêtes“, souligne Le Vif. Le volet Ogeo concernait notamment l’utilisation de ce fonds de pension liégeois pour réaliser des investissements spéculatifs présumés illégaux.

La question de la justice de classe a été posée suite à cette annonce du Vif sur l’affaire un peu partout sur internet et sur les réseaux sociaux. En effet, certains ont déclaré qu’il y avait eu une certaine clémence envers l’homme politique liégeois.